Paralysie sentimentale ? Move On !

Coucou les amis !

Aujourd’hui un petit article pour évoquer le phénomène de paralysie sentimentale et dont le mot d’ordre sera « Move On » c’est à dire « aller de l’avant », en anglais. En effet, s’il y a bien quelque chose qui paralyse notre vie sentimentale c’est l’inaction ou le fait de rester statique, avoir mis sa vie sur « pause » et attendre. Or, quelque soit la raison pour laquelle vous êtes aujourd’hui en paralysie (break, rupture, attente d’un signal) sachez que c’est néfaste à votre vie sentimentale : un séducteur n’attend rien de personne, il agit encore et toujours et surtout ne se laisse jamais abattre !

Nous verrons donc comment définir la paralysie puis comment aller de l’avant.

Sortez de vos draps et bougez-vous !

Sortez de vos draps et bougez-vous !

Est-ce que ma vie sentimentale est en suspens ?

A cette question vous pouvez répondre « oui ma vie sentimentale est suspendue » si :

1. Vous êtes célibataire, MAIS indisponible émotionnellement. Vous pensez toujours à un ex ou à quelqu’un du passé. Vous ne vous intéressez pas aux gens qui vous entourent, ou alors pour les comparer à cette personne si fabuleuse qui vous a marqué l’esprit au fer rouge. Rêveur, déconcentré, vous ne vivez jamais vraiment l’instant présent et avez du mal à envisager le futur, trop occupé à repenser au passé, repasser en boucle des souvenirs dans votre esprit.

2. Vous êtes en couple, par attachement. Plus personne ne calcule vraiment l’autre : chacun sa routine. En fait l’autre vous gonfle même peut être un peu… Vous ne savez pas vraiment si vous avez un but ensemble, mais c’est plus pratique de ne rien décider car « on verra plus tard ». Les quelques objectifs à courts termes ont été annulés ou reportés pour des raisons pratiques (quand même proches du conflit ou du doute, avouons-le). Bref : vous avez pris l’habitude de former un couple, donc vous restez dans vos habitudes et balayez les éventuelles questions d’un revers de main pour ne pas affronter la réalité de quelque chose qui commence doucement à sombrer.

3. Vous êtes en break / rupture fraîche / « c’est compliqué » : un enchaînement d’évènements vous a finalement mis dans cet espèce de non-statut un peu bâtard et sans définition précise. Tout est flou mais vous espérez que ça va prochainement s’éclairer, par miracle, par une révélation céleste, un signe ou une initiative de l’autre. En tout cas vous restez dans l’attente que ça évolue vers quelque chose de plus clair.

Bon alors, c'est Stefan ou Damon ? Faut se décider là !

Bon alors, c’est Stefan ou Damon ? Faut se décider là !

4. Vous êtes en recherche d’emploi / transition professionnelle : et donc vous n’avez pas l’envie ni la motivation de vous soucier de votre vie sentimentale, même si en réalité ça vous hante d’être tout seul…

Célibataire, vous refusez de débuter une histoire. Quelle idée ! Vous n’avez pas de situation professionnelle, vous estimez cet état dévalorisant et inintéressant pour séduire qui que ce soit. On verra quand ça ira mieux… Même si dans les débuts d’un poste il faut aussi beaucoup donner de sa personne… Plus tard peut être… Vers 40 ans ?

En couple, vous refusez les projets ou les redoutez. Comment se projeter sentimentalement si professionnellement on est bloqué ? Non merci. Bref, seules les situations floues et sans lendemain vous arrangent.

Vous attendez donc que votre vie professionnelle soit plus concluante.

5. Vous avez peur de l’engagement ou du couple : à chaque relation vous vous arrangez pour la « saboter » en mettant de la mauvaise volonté ou en trouvant des défauts / problèmes imaginaires, puis regrettez amèrement cette action. Vous avez conscience de cette attitude mais ne voulez pas la remettre en question. Vous pensez même que c’est un trait de caractère et non pas une sorte de « blocage psychologique ». = Je vais très bien, je ne suis pas fou merci.

En fait, vous avez peur de sortir avec quelqu’un et qu’une fois attaché cette personne vous abandonne lâchement : vous n’avez pas confiance en vous et restez bloqué dans ce cercle vicieux.

6. Vous êtes un timide de l’Amour ou quelqu’un de particulièrement fier : vous n’osez pas vraiment aller vers des personnes qui vous plaisent et faites comme si votre situation de célibat était parfaitement assumée. En réalité vous attendez qu’un miracle vous sorte de votre solitude en croyant à la magie de l’Amour qu’on voit dans les films US. Vous ne comprenez pas pourquoi le sort s’acharne à vous laisser tout seul sur le bas côté de l’autoroute du bonheur… Pourtant vous avez les qualités et les gens semblent vous apprécier. Bah, ça viendra tôt ou tard, non ?

7. Vous avez des convictions précises sur la façon dont fonctionne l’Amour, et par convictions j’entends notamment un romantisme exacerbé alimenté par des films romantiques. Vous êtes convaincu qu’il faut tomber par hasard sur la bonne personne et savoir dans la minute que c’est la bonne personne (d’ailleurs, pourquoi il n’y a pas de BO qui nous donne tous ces indices dans la vie réelle ? C’est étrange…). Vous accrochant à ces croyances, vous n’agissez pas spécialement pour faire évoluer votre vie sentimentale, vous trouvez d’ailleurs ce concept saugrenu… La vie sentimentale se crée par magie, d’elle-même, voyons !

8. Vous avez un schéma idéal en tête du couple que vous souhaitez former avec quelqu’un. Il ne manque plus que l’acteur principal de ce scénario parfaitement écrit par vos soins. Vous savez déjà à quoi il doit ressembler et peut être même ce qu’il fait dans la vie. Mais où est-il donc passé, bordel ? Vous ne souhaitez pas revenir sur cette liste mûrement réfléchie de critères, et encore moins sur le fait qu’il faut un profil-type de la personne qui vous correspond. Vous attendez impatiemment que la vie et le hasard (peut être même quelques sites à l’appui, sait-on jamais…) vous apporte cette personne sur un plateau.

[ Il y a probablement encore mille déclinaisons possibles de la paralysie sentimentale. Pour savoir si vous êtes en suspens sentimentalement le champ lexical clé est : l’attente, l’inaction, l’état passif et peut être même aussi l’abattement, le renfermement sur soi. ]

Que faire pour aller de l’avant ?

Après avoir repéré mon cas dans le paragraphe précédent, j’ai bien compris que ma vie sentimentale était en suspens. Mais que puis-je faire concrètement pour y remédier ? Tout d’abord déterminer l’élément bloquant, puis chercher à le résoudre.

Pour chacune des situations que l’on a décrites (déclinables à l’infini) il a un de ces éléments qui bloque :

1. Le passé

– Lorsqu’il s’agit d’un passé douloureux – Il faut cicatriser de son passé. Pour cela il est nécessaire de ne garder aucune rancune ni regret à ce sujet. Il faut pardonner, dans son esprit comme dans son coeur. Evidemment ce pardon est beaucoup facile quand l’autre a pris la peine de présenter ses excuses, lorsqu’il a eu un comportement de sauvage, d’irrespect ou tout simplement blessant… Mais même s’il ne fait pas cette démarche, imaginez que cette scène a eu lieu.

Si c’est vous qui êtes à l’origine d’un conflit ou d’un mauvais comportement : recontactez la personne pour vous excuser, ça vous aidera à passer à autre chose et enfin tourner la page.

– Lorsqu’il s’agit d’un amour non oublié – Si vous repensez encore et encore à la même personne, il est fort probable que vous soyez amoureux. N’hésitez donc pas à redonnez une chance à cette histoire, sauf si vous savez que l’autre a déjà tourné la page en trouvant quelqu’un (et encore). Essayez une ultime action, un petit mot pour tenter de revoir cette personne. Si elle ne réagit pas, il faut avancer : ce n’est probablement pas la bonne, peut être l’avez-vous idéalisé ?

Une fois que vous avez clos le dossier d’une façon ou d’une autre, c’est à dire l‘excuse ou le pardon, peut être même la réconciliation, repassez en phase de séduction/rencontres : soyez actif et projetez vous dans le futur !

"Pardonne-moi", c'est encore mieux aidé d'une fleur...

« Pardonne-moi », c’est encore mieux aidé d’une fleur…

2. L’illusion

Croire qu’on est dans une situation de couple mais se trouver profondément solitaire mentalement, c’est le mauvais plan. Si vous êtes un jeune couple et que rien n’a encore été mis en place, il est encore temps de remédier à cela en arrêtant de vous bercer d’illusion.

En d’autres termes, regardez la réalité en face et ayez une discussion franche avec votre partenaire. Qui sait ? Peut être aussi que vous donnerez un second souffle à votre relation !

3. L’incertitude

Lorsque vous restez dans une situation « indéfinie » avec quelqu’un, vous ne pouvez pas vous projetter même à court terme. Aussi votre relation s’apparente d’elle-même à une forme de paralysie. Pour avancer, il est essentiel d’avoir quelques certitudes, quelques réponses à vos questionnements qui sont naturels, même en début de relation.

Ces certitudes notamment doivent porter sur :

Le fait d’être exclusifs dans le cas d’une rencontre fraîche (est-ce que chacun ne fréquente que l’autre) = ainsi vous savez que vous n’êtes pas célibataire et l’autre non plus

Le fait de ne plus être ensemble dans le cas d’une rupture fraîche (surtout si comportement toujours un peu ambigu / habitude de continuer à se contacter / jalousie) = ainsi vous savez que vous êtes clairement célibataire et l’autre aussi.

Le fait d’attendre un certain délai pré-établi pour reparler de votre couple dans le cas d’un break. Durant ce délai, chacun ne doit fréquenter personne = ainsi vous savez qu’à la fin de ce délai vous serez fixé et qu’en attendant il faut simplement patienter et se changer les idées.

Dans tous les cas, il FAUT connaître les règles du jeu et les avoir posées clairement !

4. L’ambition

Calquer sa vie sentimentale sur sa vie professionnelle est une lourde erreur. Ces deux domaines n’ont pas de liens : le travail sert votre vie par l’argent qu’il vous rapporte. OU est le rapport avec la vie sentimentale qui consiste à partager des moments avec un compagnon complice et affectueux ? Au contraire même, dans des situations délicates professionnellement et qui sont éprouvantes, c’est important de trouver du réconfort affectif et un soutien moral chez quelqu’un qui tient à nous et qui compte pour nous. Pas de travail NI de compagnie : il ne reste pas grand chose… -_-

De plus, c’est aussi dans ce type de difficulté qu’on sait à quel partenaire on a à faire et que l’on construit son couple grâce des épreuves concrètes (que l’on n’aura peut être plus une fois que « tout ira bien »). Le but n’est pas de se dire « J’attends d’avoir complètement construit mon château magique avant d’y convier quelqu’un, une fois qu’il n’y a plus rien à faire à part y vivre « . Pourquoi cette personne ne participerait pas, à sa façon, à la conception de votre château magique ? ^^

Partager sa VIE avec quelqu’un, implique surtout de la construire avec cette personne, confier ses doutes, écouter ses conseils, partager ses succès ou trouver du réconfort en cas d’échec.

5. La peur

La peur est la pire des paralysies je pense, car elle n’est pas facile à vaincre. La seule arme contre ça est la volonté et le courage, peut être aussi un peu d’Amour 🙂 Les personnes qui redoutent l’engagement ou le couple, n’ont en fait pas confiance en elle ou en l’avenir.

Ce concept d’engagement dérangent les phobiques bien souvent aussi parce qu’ils se fient à des statistiques alarmistes sur le devenir des couples (le fameux taux de divorces). A ces mathématiciens inquiets il faudrait répondre qu’un taux de divorces est élevé lorsqu’un taux de mariages l’est aussi, et que bien des gens se marient pour les mauvaises raisons ou dans l’ignorance de ce qui les attend (et j’attends de voir les nouveaux chiffres quand les homosexuels seront aussi comptabilisés…).

Egalement, le fait de ne pas avoir confiance en soi, en sa capacité à être en couple ou de pouvoir contenter l’autre, provient de la crainte d’être abandonné. Cette crainte n’est pas plus « rationnelle » que celle d’avoir peur du noir ou des fantômes… Elle ne se base sur rien de concret mais uniquement sur une appréhension. Pour aller de l’avant à ce niveau, il faut surtout de la volonté : la volonté de prendre un risque pour être heureux doit être plus forte que la crainte que ça ne marche pas.

Si vous avez peur, surmontez votre peur et lancez-vous. Si vous êtes confronté à quelqu’un qui a peur : montrez-lui que vous tenez à lui.

6. La timidité ou la fierté

Le fait de rester fermé sur vous-même, par timidité ou par fierté, ne pourra pas faire évoluer votre situation sentimentale. Certaines personnes vont certes peut être venir à vous, mais elles ne seront pas forcément celles que vous espérerez, ou ne persisteront pas si vous n’êtes pas un minimum coopératif !

Pour aller de l’avant il est indispensable que vous ouvriez un peu plus votre coeur, et laissiez votre fierté de côté. Ne redoutez pas une réponse négative : au contraire celle-ci vous permettra de classer le dossier et de passer à autre chose.

D’autre part, une absence de réponse ou une réponse négative n’est pas un rejet : c’est une absence de réciprocité de votre intérêt. La personne concernée ne peut être que flattée de votre démarche. En Amour pour que ça marche il faut de la réciprocité ; or il arrive que des personnes très bien ne plaisent pas à tout le monde : il n’y a pas de quoi en faire un drame ou une affaire personnelle !

Éventuellement, si les retours négatifs ont tendance à se reproduire trop souvent, songez à remettre en question vos méthodes de séduction, votre technique d’approche ou même votre style général. Pour progresser il ne faut pas hésiter à faire le point sur ce qui marche et ce qu’il faut laisser tomber ou changer.

Cette image est sans rapport, c'est juste pour vous stimuler à agir !

Cette image n’a aucun rapport, c’est juste pour vous stimuler à agir.

7. Les croyances

On a tous nos croyances, en particulier sur l’Amour. Elles ont été forgées à partir de tout ce qu’on vu ou vécu sur le thème de l’Amour, depuis l’enfance : elles sont donc bien enracinées en nous et il est très difficile de les « retoucher ». D’ailleurs elles sont probablement intouchables. Il faut accepter et reconnaître qu’elles existent en nous, mais surtout admettre que ce sont des croyances, c’est à dire parfois déconnectées de la réalité !

Concrètement à quoi ressemble une croyance : à une affirmation que vous avez ancré dans votre esprit sans même chercher si elle était logique ou fondée, juste basée sur votre conviction personnelle et depuis assez longtemps pour que ça vous semble être établi et devoir être reconnu de tous.

———————————–

Exemples de croyances

Les phrases suivantes sont à ne pas considérer comme des vérités absolues,

ce sont des croyances fausses sur l’Amour :

– Rencontrer son âme soeur doit relever d’un pur hasard, notamment en se bousculant dans la rue, un café Starbucks à la main (= tant pis pour tous ceux qui se sont rencontrés autrement que par hasard – amis, sites, collègues… )

– Tomber amoureux se fait dès le premier regard (= débrouille toi pour que le regard se passe dans les meilleures conditions sinon c’est foutu)

– On sait tout de suite si on est en présence de son âme soeur (d’ailleurs c’est marqué sur son front, soyez pas stupides !)

– L’Amour pur est magique : on est toujours heureux et il n’y a jamais de conflit ou seulement légers, on se comprend d’un regard, on peut tout se dire (En fait c’est tellement génial qu’on se fait un peu chier quand même…)

– Tomber amoureux est une conscience immédiate : c’est une sensation qu’on détecte instantanément, comme se prendre un marteau sur le doigt. (Non je déconne : il faut du temps pour que ça monte au cerveau, j’espère que vous le savez…)

– La jalousie est une preuve d’amour, c’est normal et c’est même très bien (voir Confessions Intimes pour plus de détails )

– En Amour, il est normal que la fille soit plus expressive et le mec non (Vous ne vous reconnaissez pas ? Bizarre…)

– La plupart des mecs ne comprennent rien aux sentiments, peut être même qu’ils ne ressentent rien et que seul le sexe les intéresse (d’ailleurs ils ne sont pas humains, ce sont des robots envoyés d’une autre planète)

Les filles n’ont qu’un but dans la vie : trouver un reproducteur pour pondre des petits et surtout avoir une bague au doigt, chère bien sûr. (Prenez des notes)

– Les « bads boys » sont les plus passionnés / Les gentilles filles sont forcément dépendantes et sans intérêt / Les gentils garçons sont forcément mous ou sans caractère / Une grande gueule a une forte personnalité / Faire le premier pas c’est se montrer désespéré ou dragueur  (Que de clichés, j’espère que vous ne croyez pas tout ça ?! )

– La Passion c’est le résultat du vrai coup de foudre : sinon c’est qu’on n’est pas amoureux. ( Cette croyance là c’est le combo de tous les clichés réunis ! )

———————————–

[ Un coup de foudre peut effectivement rendre passionné/embrasé, tout en étant amoureux. Mais on peut être amoureux sans avoir forcément envie de jouer aux lapins toute la journée. -_- ]

Sachez également qu’on peut être romantique tout en restant réaliste. Le romantisme peut se percevoir à vos actions et attentions envers la personne que vous fréquentez, également à votre vision du couple et de l’avenir. Mais sur le fonctionnement de l’Amour, il faut être un peu réaliste pour sortir de la paralysie et du célibat !

8. L’idéalisation

Le dernier point de paralysie est le fait d’avoir une attente trop idéale de la « bonne personne », et peut être aussi trop « définie ». Cette vision fige tellement le profil que vous attendez, qu’il est encore plus dur pour vous (en termes de probabilités notamment) de la trouver un jour.

Pour avancer, il est nécessaire que vous adoptiez une marge de souplesse et que vous vous adaptiez à ce que la vie vous propose : considérez avec plus d’attention ceux qui vous entoure ou ceux que vous rencontrez fortuitement. Peut être que l’un d’entre eux correspond à peu de choses à ce que vous espérez, mais ne vous ne l’aviez même pas vraiment remarqué jusqu’alors ou un peu vite laissé de côté ?

Rappelez-vous à ce propos que pour définir la personne qui nous correspond, ce n’est pas une liste de critères qu’il faut établir, mais surtout de valeurs communes.

L’équation pour trouver la bonne personne serait en fait la suivante :

Âme soeur = Attraction Physique + Harmonie Spirituelle + Complicité Intellectuelle + Valeurs de Vie

Je reviendrais plus en détail sur cette équation dans un prochain billet ! ^^

En attendant, je vous laisse pour ce soir, espérant vous avoir proposé de nouvelles pistes de réflexion sur l’Amour et la Séduction.

Ly

  1. #1 par Tatiana le mars 15, 2013 - 10:57

    ( Et vlan ! Une claque dans la figure, une ! )

    Non, j’ai bien ri à ton article qui est très vrai. Je m’y suis reconnue mais je suis également contente de pouvoir dire que je suis dans la bonne voie 🙂 mais c’est toujours plus facile à dire qu’à faire. Bref, je suis tout à fait d’accord avec toi !

    A bientôt !

  2. #2 par mariageoriginal le septembre 30, 2015 - 8:50

    Merci pour tes articles. Je me reconnais tellement dans plusieurs points Evoques; 1,7,8 en meme temps! J ajouterai aussi que l on peut se retrouver dans une situation ou l on veut se retrouver soi, se connaitre et faire des choses en tant quecelibataires, pour soi. Il faut apparemment etre un celibataire heureux pour etre ensuite heureux en couple! Pour ma part je dois savoir ce que je veux dans ma vie ou je veux vivre etc… C estvrai que ce n est pas au conjoint de regler les problemes de l autre! N.B. Ton article me fait penser au film sexe entre amis dans lequel mila kunis et justin timberlake sont sentimentalement indisponibles! Dans tous les cas Merci!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :