Obsession amoureuse

Bonjour à tous,

Je reviens enfin vers vous avec ce sujet brûlant que je me dois d’évoquer : lobsession amoureuse. Cela consiste en le fait d’être complètement et irrationnellement obnubilé par une personne avec qui on ne sort pas ou plus, et cette obsession s’étend sur plusieurs mois sans rien donner de constructif. On se trouve alors dans une stagnation dangereuse (car on peut commencer à littéralement devenir fou) et paradoxalement plus on reste dans cette phase, moins facilement on en sort.

sexy-girl-with-computer (2)

Comment reconnaître une obsession amoureuse ?

  1. Idéalisation

L’idéalisation consiste à cristalliser une image de l’autre, parfaite ou quasiment, à partir de qualités souvent supposées, exacerbées. A cela s’ajoute des convictions fortes de comptabilité idéale, une notion d’âmes sœurs. On est convaincu que l’autre personne est exactement celle qui était faite pour nous, tout l’Univers semble l’annoncer. Pourquoi donc cette personne ne le réalise pas ? Peut être parce que cette conviction est erronée, que votre vision est édulcorée ou que vous êtes moins bien informé sur la réelle personnalité de l’autre que vous ne le pensez…

[Bien sûr il est toujours possible que vous ayez raison sur cette compatibilité mais que l’autre ne le réalise pas. Dans ce cas, vous restez tout de même à sens unique dans cette conviction et idéalisation. Vous restez dans l’attente de quelque chose d’incertain.]

2. Focalisation

Ce que j’appelle la focalisation, c’est le fait de rester bloqué uniquement sur cette personne, comme si elle seule peuplait la planète. Il n’y aucune autre qui existe ou qui n’a d’intérêt : c’est le seul sujet de conversation et de préoccupation. Ainsi, c’est comme si vous portiez des « œillères sentimentales » : vous ne voyez pas toutes les autres personnes.

Cette focalisation prend aussi la forme d’un certain « ressassement » du passé : on repense encore et encore à quelques ces moments passés ensemble. Qu’il s’agisse de quelques rendez-vous ou de banales conversations anodines, on reconsidère voire réinvente (sans le réaliser) des détails que l’on estime cruciaux : une intonation, un regard, un geste, un sous-entendu. Tout prend alors la forme d’indices alimentant la théorie de l’âme sœur.

[Oui certains détails peuvent être des indices, mais lorsque tout ne repose que sur des éléments aussi fragiles, alors il faut considérer qu’on a pu se tromper sur les intentions de l’autre. Dans le cas contraire, le temps apporte toujours les réponses, tôt ou tard.]

3. Espionnage

L’espionnage est le mal de notre société actuelle, avec l’essor des médias sociaux qui permettent de tout voir, tout savoir, trop savoir. Le phénomène d’obsession amoureuse a pris de l’ampleur en partie à cause de cela, j’en suis convaincue.

Désormais, lorsqu’on a du mal à décrocher d’une histoire ou de quelqu’un, le réflexe est une traque virtuelle quotidienne de tout ce qui peut nous informer à son sujet. Tout et surtout n’importe quoi (un like, un commentaire, une horaire de connexion…) devient alors sujet à réflexion, cogitation et interprétations.

Mais cette décortication attentive mène-t-elle réellement quelque part ? La seule chose efficace dans ces observations est lorsque vous découvrez que la personne est finalement en couple : cela peut être une claque suffisamment violente pour passer à autre chose. Sinon, vous restez simplement en boucle dans une spirale infinie qui n’a pas d’autre destination qu’une certaine folie solitaire.

4. Imagination

L’imagination est un puissant moteur également de l’obsession amoureuse : cela consiste notamment à se faire des scenarii mentaux de ce que peut faire, a fait ou fera l’autre personne. On revit le passé commun, imagine ses récentes ou actuelles occupations, suppose ses futures actions. Passé, présent et futur sont donc complétement présumés et ne s’inscrivent presqu’en rien dans la réalité.

L’imagination implique aussi de faire des suppositions diverses et variées, que l’on est convaincus issues d’un raisonnement parfaitement logique et d’indices infaillibles. Mais on oublie que cela reste des hypothèses et que même des indices peuvent induire en erreur.

5. Fantasme

L’obsession amoureuse a pour première conséquence de vivre dans un état d’esprit de fantasme : rêveries sur un hypothétique rendez-vous ou une relation prochaine.

Le fantasme est aussi synonyme d’espoir ici : on reste dans l’attente, l’espérance et on guette le prochain contact. Vous êtes donc bloqué dans une bulle de rêve et d’espoir qui ne s’ancre pas dans la réalité.

[Lorsque ses attentes ne se concrétisent jamais en actions, il faut savoir y mettre un terme : ne plus attendre, passer à autre chose.]

6. Inaction

L’autre conséquence de cet état est la paralysie de la vie sentimentale : en restant en attente, on reste « sur la touche« , comme « en réserve » pour quelqu’un qui ne s’implique jamais dans votre vie (ou n’assume pas votre relation, ne se considère pas en relation avec vous). Par conséquent, vous n’avancez ni sur cette histoire, ni sur une autre. Donc vous stagnez, voire même vous perdez un temps qui peut être précieux.

you-get-me347782 (2)

Comment se défaire d’une obsession amoureuse ?

  1. Relativiser

Tout d’abord il faut désacraliser l’image que l’on a de l’autre, qui est trop édulcorée. Considérez la personne d’un nouvel œil et les points incompatibilité manifestes en cas de vie commune par exemple. Rappelez vous ses défauts, ses failles, les choses qui auraient pu vous agacer ou vous incommoder à long terme.

Questionnez-vous également sur ce qui vous a fait penser que c’était votre « âme sœur » : ces éléments sont-ils viables, et constituent-ils des valeurs ? D’autre part, peut-on croire qu’une personne qui vous ignore ou ne semble pas spécialement avoir la même attache à votre égard que vous avez envers elle, peut être votre âme sœur ?

Désacraliser, c’est retirer l’importance que nous avons accordée à quelqu’un.

2. Comparer

Ensuite, pour éviter de focaliser il faut resituer l’autre dans un ensemble et considérer la concurrence : ce que une autre personne ou plusieurs autres ont de mieux à proposer dans une relation, à commencer par exemple par l’intérêt à votre égard ou la volonté de s’impliquer dans une histoire avec vous.

En regardant plus attentivement les qualités d’autres personnes, vous vous apercevrez alors que votre focalisation n’est peut être pas si justifiée, et qu’ailleurs vous aurez la considération que vous escomptez ici en vain.

Sans concurrence, il n’y a forcément qu’un vainqueur.

3. Déconnecter

Je parle de déconnexion, car il s’agit d’un détachement essentiellement virtuel, étant donné que tout ici est virtualisé (imagination, espionnage, fantasme…) et repose bien souvent pour beaucoup sur une observation excessive des médias sociaux.

Il s’agit donc là de se débrancher de tout cela, s’absenter de ces sphères non seulement chronophages mais aussi malsaines dans le rapport que l’on a avec l’intimité des autres. Cette déconnexion peut être provisoire, dosée, mesurée : il n’est pas spécialement question ici de vous couper de l’ensemble du monde juste pour une personne. Mais un break assez radical peut parfois être salvateur lorsqu’on a nourri une addiction à l’espionnage virtuel.

Il faut déconstruire cette dépendance au « tout savoir » pour mieux se détacher.

4. S’occuper

Pour contrer une imagination débordante, il faut occuper son esprit avec autre chose. Cela peut être :

  • sous forme d’activités (loisirs, sport, lecture…), qui vous permettent de sortir concrètement de la bulle virtuelle et résister à l’espionnage,
  • mais aussi en changeant de sujets de conversation : par exemple en cessant momentanément de débattre des histoires de cœur avec les amis, ou écouter les leurs plutôt qu’évoquer pour la énième fois l’objet de son obsession,
  • ou encore d’avoir un nouveau cas qui alimente les conversations passionnées,
  • dans tous les cas, il faut cesser d’évoquer le principal intéressé ou de s’y attarder.

Ne plus mentionner une personne permet de la zapper plus rapidement.

5. Se recentrer

Pour sortir du fantasme et de cette ambiance de rêverie trop abstraite, il faut se faire violence et revenir à la vie réelle, se concentrer sur les personnes qui nous entourent vraiment. Il s’agit aussi de se tenir davantage à des faits et des actions, du concret, que de flotter au dessus de tout ça en restant passif et rêveur.

Se recentrer cela passe aussi par considérer des personnes qui sont vraiment présentes pour vous, même amicalement ou de la famille, plutôt que de rester reclus dans des pensées à sens unique pour une personne qui n’est pas présente pour vous.

Vivre sa vie, plutôt que la rêver.

6. S’ouvrir

L’ouverture redonne du dynamisme à une vie sentimentale stagnante, paralysée. En période solitaire, les célibataires (surtout passé 30 ans) ont tendance à multiplier les remises en question et les débats entre amis. C’est important de faire le point mais il ne faut pas rester dans le théorique : il faut rencontrer, multiplier les nouveaux interlocuteurs et diversifier ses activités pour sortir de ses habitudes, sa routine.

Ainsi, en provoquant des rencontres et situations de séduction, vous sortirez rapidement de cette obsession amoureuse qui ne sera qu’un lointain souvenir… jusqu’au jour où cette personne refera son apparition dans votre vie.

Pour sortir d’une spirale infinie, il faut de la nouveauté dans sa vie.

 


J’espère que ce billet vous apportera les réponses que vous recherchez, n’hésitez pas à laisser votre avis ou témoignage en commentaire ! 🙂

A bientôt,

Ly

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. #1 par Amanda le juillet 12, 2017 - 6:48

    Coucou! Super article merci LY!
    Que veux-tu dire par la deniere phrase : « jusqu’au jour où cette personne refera son apparition dans votre vie. »? Que l’on pourra tester si on est vraiment  » sevrée » de cette personne?
    Ou que bizaremment le jour ou on s’en detache, comme par miracle, elle s’interesse a nous… 😜
    merci

    • #2 par Ly le juillet 12, 2017 - 8:04

      Bonsoir Amanda,
      Merci pour ton commentaire. Je veux dire en effet qu’environ 9 fois sur 10 ce type de personne revient dans notre vie au moment où on s’y attend le moins et alors qu’on a pu s’en détacher et passer à autre chose.
      En particulier s’il y avait eu un début d’histoire, quelque chose d’inachevé, une attraction physique non assumée.
      Concernant le côté « tester si on est sevré », c’est vrai aussi que ces retours peuvent servir de tests. Toutefois certaines personnes évoluent et reviennent car elles ont compris qu’elles étaient passées à côté de quelque chose… À nous de savoir distinguer ce qui sera la répétition d’une même impasse ou le début d’une vraie histoire.

  2. #3 par Amanda le juillet 12, 2017 - 9:11

    Merci pour ta reponse. Dans le 1er cas, quand tu dis qu’elles reviennent 9 fois sur 10, pourquoi tu penses qu’elles reviennent alors?
    Je trouve tes billets supers! J’ai appris beaucoup de choses et je me suis reconnue dans ton billet et ca m’a aussi reflete combien j’avais avance sur le chemin.
    Bien que j’ai identifié beaucoup de repetitions dans ma vie, il reste une situation ou je n’arrive pas a distinguer si je suis encore dans la repetition ou si ca pourrait évoluer vers une histoire.
    Mais aujourd’hui je le prends avec le sourire, comme dans un jeu a suspense bienveillant avec la vie.
    Ps: ta photo de profil est canon! Tu pourras faire un billet aussi sur comment developper son energie et qualites feminines (interieur et exterieur)?

    • #4 par Ly le juillet 18, 2017 - 10:34

      Bonjour Amanda,
      Je pense que le retour peut avoir plusieurs raisons, et dépend surtout de pourquoi cette personne restait distante / hermétique au départ. Mais bien souvent, on réalise la valeur d’une chose qu’une fois qu’on l’a perdue. Ainsi ces personnes reviennent surtout par regret d’une attention soutenue et affectueuse qu’ils ont perdue en restant indifférent. Cela ne veut pas dire que le naturel ne reviendra pas au galop, tout comme il est possible de mûrir dans sa vie sentimentale.
      Merci pour ton idée de billet, je vais étudier la question. 😉
      A bientôt !

  3. #5 par Florence Nawratil le juillet 13, 2017 - 7:08

    Merci Ly,

    ce que vous décrivez me semble associé à la perte généralisé de la foi chrétienne et de la pratique religieuse ( messe, confession, examen de conscience…) de nos sociétés.

    Qu’est-ce qui me fait dire cela ?

    C’est que ce phénomène de focalisation, d’obsession porte un nom : nous les croyants nous appelons cela de l’idolâtrie et c’est un péché grave. Grave parce que c’est un manquement au premier des Commandements qui est d’aimer Dieu et DE N ‘AVOIR PAS D’AUTRE DIEU QUE LUI.
    Alors oui , aimer à perte, aimer obsessivement, aimer un absent, ne penser qu’à lui, c’est de l’idolatrie car on fait un « dieu » de cet être.
    ON n’arrive plus à se passer de ce dieu, et si on laisse tomber, on va très vite lui trouver un remplaçant.
    Alors autant adorer le vrai Dieu, me suis-je dit un jour.
    C’est vrai que le besoin d’adorer et la dépendance sont indéracinables de notre cœur, alors autant les adresser à la bonne adresse.
    Dans le mariage chrétien, on met Dieu à la première place et on aime l’autre comme une créature avec ses défauts ( dans le quotidien, on s’aperçoit rapidement que Monsieur laisse trainer ses chaussettes et ne rebouche pas son dentifrice, que c’est une créature comme nous) parce que le Seigneur nous demande de nous aimer. On aime donc de façon réaliste et active, parce que l’on a promis d’aimer. Cela demande des efforts.

    Dans les obsessions amoureuses, on voue un culte à une idole. Et c’est une attitude passive.

    Je pense que nos sociétés qui s’éloignent de la religion sont propices à ce type d’obsession car le besoin d’adorer est vital chez les humains. Faute de pouvoir adorer Dieu, ils se rabattent sur autre chose. Le virtuel leur offre mille possibilités, comme vous l’avez remarqué avec justesse.
    L’humain des temps modernes, avec le cinéma et le virtuel, se prend pour Dieu ou met d’autres humains à la place de Dieu. D’autres vont adorer l’argent, la réussite, le corps, voire la minceur extrême , le sport, etc.

    Je dis cela aussi parce que j’étais complètement incapable de me détacher de mes obsessions amoureuses à l’époque où je n’étais pas croyante.
    A partir du moment où je me suis convertie ( reconvertie, plus exactement) et ai commencé à pratiquer ( messe, confession, prières quotidiennes, faire le chapelet…et chercher à approfondir la foi, ne pas en rester à des idées reçues très superficielles !) eh bien cela a cessé « tout naturellement ».
    Cela me semble même un peu absurde aujourd’hui de n’y avoir pas pensé plus tôt…
    Il y avait un grand vide en moi à « combler » avec des idoles mais c’était parce que j’avais évacué Dieu de ma vie.
    Maintenant cela me parait idiot d’idolatrer une personne même sympathique ( elle a ses défaut, il n’y a que Dieu qui soit parfait), même très belle ( elle vieillira comme nous tous), et surtout je pense que l’obsession amoureuse correspond chez la femme à la débauche sexuelle chez l’homme, c’est deux formes de péchés qui sont typiques des deux sexes. Les hommes vont avoir tendance à être accro de porno, de sexes, de rencontres sexuelles, nous, on va avoir tendance à l’obsession amoureuse. La foi nous aide à lutter contre cela.

    Evidemment elle n’est pas le seul remède.
    En y réflechissant je vois que les notions de malaise, de syndrome, employés en psychothérapie, peuvent se traduire en notions de péchés au sens religieux (exemple, ce qu’il est commun d’appeler la perversion narcissique en psychologie s’appelle le mal, relève du mal au sens religieux).
    Pour une catho ( je le suis) il n’y a que dans le mariage qu’on peut vivre la sexualité et aussi l’amour, donc on se voit obligées de fuir les tentations et l’obsession amoureuse en est une. On fuit les rencontres foireuses, on se dit que l’on vivra tout cela dans le mariage et une fois mariés on cherche à s’y tenir. Je trouve cela très protecteur et pas bête du tout. Cela correspond aux aspirations féminines. Le catholicisme est un grand ami des femmes ! ( si, si, contrairement à ce qu’on nous raconte souvent…)

    • #6 par Ly le juillet 13, 2017 - 9:17

      Bonjour Florence,

      Merci pour votre commentaire et analyse.
      Toutefois, je ne formule pas d’opinion religieuse ou politique sur ce site, dont ce n’est pas le sujet.
      Je vous souhaite beaucoup d’épanouissement dans votre vie spirituelle et sentimentale.

      Bien cordialement,

  4. #7 par Florence Nawratil le juillet 13, 2017 - 12:15

    Merci,
    je formule cela à titre personnel.
    Je voulais ajouter que l’on découvre parfois que ce que l’Eglise appelle un péché est souvent, le plus souvent, une chose qui nous nuit à nous-même. L’idolâtrie par exemple est nocive. Elle conduit l’être à avoir des folies, des obsessions et léloigne d’une vie bonne.

  5. #8 par Zara le juillet 27, 2017 - 9:46

    Bonjour super article merci.
    Je suis rester dans une obsession amoureuse, pendant 8 ans.
    Cette année j’ai décidée de tourner la page, j’ai fais trois rencontre rien de sérieux, juste pour oubliée et passé à autres choses.

  6. #9 par Pauline le juillet 27, 2017 - 1:27

    Bonjour Ly,
    Merci pour ce nouvel article. J’apprends plein de chosesgrâce à toi !
    Je me retrouve dans cet article. Depuis 5 mois je parle avec un homme qui dit qu’il veut me revoir (puisqu’on s’est vu 2 fois) mais ça ne bouge pas. Par contre dès que je m’eloigne il m’écrit. Face à cette attitude je lui ai envoyé un message cette semaine pour lui dire que je suis pas à l’aise avec ce genre de contact (car il veut qu’on parle régulièrement )et que c pas mon truc de côtoyer des personnes qui ne savent pas prendre de décision et que je préfère qu’on se parle moins car ça sera plus simple. Pas de réponse. Silence de ma part et de la sienne. Je suis pas bien j’arrête pas d’aller voir son Facebook. Pourquoi il ne répond pas à ton avis? Penses tu qu’il va me redonner des nouvelles et qu’il va enfin se décider pour le voir? Je suis obsédée par lui je me pose pleins de questions. Mais j’essaie d’appliquer tes conseils pour avancer. Merci d’avance pour ta réponse 😊

  7. #10 par Laure le novembre 17, 2017 - 12:00

    Bonjour, est-il possible d’échanger par mail? Merci!

  8. #11 par tourya le janvier 29, 2018 - 3:50

    Bonjour Ly

    Merci pour tout le travail que vous faites je vais souvent sur votre site depuis que je l’ai découvert mais j’ai remarqué que depuis juillet 2017 vous n’etes plus actif j’espere que tous va bien de votre coté, et j’espere vite relire de nouveau articles sur votre site en tout cas j’ai hate c’est trés enrichissant….Bonne journée

    • #12 par Ly le janvier 30, 2018 - 3:46

      Bonjour Tourya,
      Merci beaucoup pour votre petit mot. Oui je n’ai pas été très active ces derniers mois mais je ne manquerais pas de publier encore mes articles selon mes inspirations, le site n’est pas mort je vous le confirme. 😉
      A bientôt !
      Ly

      • #13 par tourya le février 4, 2018 - 11:22

        Merci pour ta réponse, pourrait tu stp faire un article sur comment se comporter au tout début d’une relation amical pour que la relation évolue et quel se transforme en une vrai relation amoureuse? Il ya des hommes qui aime tester une femme pour voir si elle est serieuse pour voir si il peut envisager une relation sérieuse… par exemple : pour une premiere sortie si c’est mieux de se voir la journée ou c’est pas grave de se voir le soir? Si un mec demande de se voir chez lui ect..si on se connait à peine et qu’il nous demande de monter dans sa voiture faut-il refuser? J’espere que tu pourra me répondre
        Bonne soirée ly et merci encore pour tout. Biz 🙂

  9. #14 par kahina le août 23, 2018 - 12:22

    Bonjour,
    Je vous remercie pour votre site. Je le connais depuis un an et je le relie souvent. En fait, j’aurais aimé appliquer ces conseils plus tôt dans ma vie. Parfois le comportement de certaines personnes en face nous deboussole et vos articles apportent des reponses. Merci.

    • #15 par Ly le août 23, 2018 - 12:48

      Merci Kahina,
      Je vais tenter d’alimenter avec de nouveaux sujets prochainement ! 😉
      A bientôt,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :