L’insatisfait chronique

Bonsoir à tous !

Aujourd’hui je souhaite vous parler d’une catégorie de personnage que j’appellerais l’insatisfait chronique. Ce peut être un homme ou une femme, mais pour les besoins de la rédaction on en parlera au masculin. 😉

Il s’agit comme son nom l’indique, d’une personne qui semble difficile à contenter, voire jamais vraiment satisfaite. Voyons donc d’une part comment les reconnaître et en quoi c’est une peine perdue de persister à nouer une relation avec.

« Je suis top model et pilote de ligne, mais il veut plus belle et plus intelligente… »

Qui est l’insatisfait chronique ?

1. Une personne sombre, ou facilement assombrie – Enfermée dans ses pensées, elle semble toujours un peu triste ou mélancolique. Lorsque par chance elle est heureuse, un petit rien peut faire basculer cette humeur dans quelque chose de plus boudeur ou morose. C’est comme si l’état de joie était l’exception et l’état tourmenté la règle.

2. Une personne plutôt pessimiste – Sa vision des choses et de la vie en général peut être particulièrement négative si on y prête bien attention. L’insatisfait chronique a tendance à voir le verre à moitié vide et à se dépeindre comme malchanceuse ou incomprise. Elle peut estimer aussi très négativement l’ensemble de l’espèce humaine en général ou tenir un discours assez noir sur le futur, l’avenir.

3. Une personne assez molle / pas motivée – Bizarrement l’insatisfait peut se plaindre souvent qu’il n’y a rien à faire ou qu’il s’ennuie, sans être pour autant quelqu’un de très dynamique quand il s’agit de proposer ou répondre favorablement. Il aura même tendance à décliner les initiatives proposées, tout simplement car cela n’émane pas de lui et qu’il a une propension au refus de tout ce qui est trop imprévu ou peu à son goût.

4. Une personne dans la contradiction – Ce genre de personnage peut être souvent dans la contradiction, que ça soit pour se contredire lui même comme pour s’opposer aux autres. Par exemple, il peut tenir un discours et faire l’inverse, ou changer d’avis quelques temps plus tard. Mais surtout il peut avoir un rapport assez conflictuel avec les autres, toujours dans le débat et la démonstration qu’il est le seul à détenir la vérité absolue.

5. Une personne perdue, un peu sans but – Bien souvent l’insatisfait est assez indécis : il ne sait pas très bien ce qu’il veut dans sa vie, en particulier sentimentale. Il ne sait pas s’il veut toujours ou pas de cette relation dans laquelle il est parti s’embarquer plutôt malgré lui. Il ne sait pas s’il veut ou pas sortir avec cette personne autour de qui il tourne depuis maintenant des lustres. Et quand bien même il trancherait sur ces points, il ne sait pas non plus quelle suite il aurait envie de donner à tout ça… Bref : il ne sait rien, tel Jon Snow ! (cf : « You know nothing, Jon Snow » #GoT).

6. Une personne cruelle : Le pire dans l’insatisfait chronique c’est qu’il peut avoir une petite propension à la cruauté gratuite. C’est un peu comme s’il se disait que tant qu’à faire de souffrir autant partager cela avec l’autre aussi. En tout cas, c’est une forme de méchanceté un peu mesquine dont on ne voit pas très bien le but à part énerver, provoquer ou vexer l’autre. Peut-être pour voir si malgré tout cette personne tiendra à rester auprès eux ? Ou pour éloigner les autres en estimant que ça sera mieux ainsi ? Qui sait…

Ne soyez pas esclave de votre relation

Ne soyez pas esclave de votre relation

Pourquoi éviter l’insatisfait chronique ?

Il est important de réaliser rapidement si vous êtes ou pas face à ce type de personnage. En effet, l’insatisfait chronique peut être nocif dans une relation pour plusieurs raisons assez évidentes.

1. Vous serez démoralisé car à la longue il vous assombrira l’humeur. Vous ne réaliserez pas cet effet immédiatement car c’est plutôt un phénomène d’accumulation. Aux côtés d’un insatisfait chronique, votre humeur sera une petite fleur cachée du soleil : elle ne s’épanouit jamais et fane…

2. Au début vous prendrez son côté jamais content comme un trait de caractère exigeant, et donc un défi à relever. Mais être toujours challengé par son propre partenaire n’a rien de reposant. Vous serez vite usé de toujours faire vos preuves et ne jamais être remercié par vos efforts, jugés constamment insuffisants !

3. L’insatisfait chronique vous laissera porter la relation sur vos épaules, totalement. Cela signifie non seulement que vous devez tout proposer ou suggérer, mais aussi que vous êtes responsable lorsque le résultat est insatisfaisant ou si l’expérience tourne mal. Il ne s’implique pas, se motive peu et se déresponsabilise de tout. Vous êtes donc paradoxalement seul dans cette relation.

> Il peut même arriver que cette désolidarisation lui donne un état d’esprit célibataire inconsciemment (tendance à regarder ailleurs) : le manque d’implication d’un des partenaires c’est une forme de détachement qui peut coûter cher à la relation.

4. Vous vivrez une relation conflictuelle, malgré vos efforts pour éviter les désaccords ou pour tenter d’abonder dans son sens : c’est inévitable puisque l’insatisfait chronique est dans une opposition récurrente. Votre histoire sera alors ponctuée de disputes insensées, de remises en question inattendues et parfois même de ruptures coup de tête…

5. Votre relation sera instable et vous ne pourrez pas vraiment construire de projets, ou de façon très fastidieuse… puisque l’insatisfait est un personnage indécis et perdu. Une envie de cohabitation, un déménagement ailleurs, un voyage, des projets d’engagement ? Rien de tout ça ne sera une décision naturelle ni sereine, il faudra s’attendre à des reports constants ou de véritables bras de fer pour arriver à un consensus… parfois provisoire. :/

 6. Vous perdrez confiance en vous et vos qualités, à croire que vous n’avez pas réussi à satisfaire votre partenaire, que vous n’étiez pas assez bien pour le contenter. Et ce point est probablement le plus grave car il peut vous marquer longtemps, même pour vos relations suivantes ! En effet, c’est votre regard sur vous-même qui peut changer durablement et de la façon la plus néfaste, car vivre dans l’appréhension n’a rien de constructif.

En conclusion je dirais qu’au delà d’un certain seuil on ne peut plus parler d’exigence mais d’insatisfaction chronique. Cette propension est une forme de tyrannie un peu cruelle qui malmène l’un des partenaires, perpétuellement accusé d’être la source du mal-être de l’autre. Or, aucune relation saine ne se construit dans la tyrannie et l’insatisfaction permanente…

Si vous avez l’impression que votre partenaire n’est jamais vraiment satisfait :

– N’hésitez pas à en discuter avec lui et à vous affirmer de nouveau dans la relation.

Ne cédez pas en permanence à ses exigences : ce n’est pas la solution. Je pense que la solution réside à la fois dans une bonne communication et dans un juste milieu entre ce qu’il est légitime de demander et ce qui est exagéré.

– Sachez remettre en place une personne qui demande trop sans rien donner en retour. Vous êtes aussi en droit de souligner un manque de reconnaissance et apprendre la gratitude à un partenaire trop capricieux ! 🙂

Bon courage et surtout ne perdez jamais espoir en l’amour ! 😉

Ly


Pour en savoir plus sur le sujet :

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. #1 par Anna le août 21, 2015 - 3:37

    Bonjour,

    Je ne sais pas si votre blog continue, j’aimerais avoir votre avis concernant la relation que j’ai avec un homme.

  2. #2 par Ad astraa per aspera le octobre 2, 2015 - 9:23

    Ne peignez vous pas là le portrait d’une personne en dépression, tout simplement?

  3. #3 par tt le novembre 12, 2016 - 11:02

    Article typiquement de gonzesse d’aujourd’hui, a l’inverse, je suis sur que votre mec idéal est le terroriste, le psychopathe violeur fraichement sorti de taule, larmoire à glace ou le producteur fortuné, etc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :