Gérer une crise de couple

Qu’est ce que la crise ? Une phase que traverse beaucoup de couples et qui aboutit souvent sur une rupture. Une phase où la flamme s’est un peu affaiblie, le couple bat de l’aile à cause de doutes mal digérés par l’un des partenaires.

Nous envisageons  ici le cas d’une micro rupture, séparation ou break, imposée par votre partenaire qui ne « sait plus où il en est » et bien évidemment mal vécue pour vous.

Comment faire pour que celui-ci reconsidère la question dans votre intérêt ? Comment faire pour qu’il rapplique en vitesse ? Voici un plan d’attaque en 6 points.


Dans "La rupture", la situation s'envenime car les protagonistes envoient de mauvais signaux dans la surenchère...

1.Rester digne & sereine – Au moment où le retrait de l’autre s’opère, ne pas envenimer les choses en se lançant du poisson pourri à la figure (ou autre…) et tâcher de rester digne dans ses propos.

Ayez bien à l’esprit que c’est la dernière image que vous laissez de vous : tachez qu’elle soit positive, intelligente, sensée. Et non pas hystérique, hargneuse voire même dangereuse… laide.

Exemple : « Bon… Je suis un peu déçue par cette décision subite mais si tu estimes ne plus savoir où tu en es, je comprends que tu aies besoin de recul pour y voir plus clair. J’ai confiance, je sais que tu feras le bon choix.« 

Dans cet exemple :

– vous admettez votre déception (qu’il ne croit pas non plus que vous vous en fichez) = sentiments

– vous résumez sa décision pour montrer que vous avez bien compris les enjeux = intelligence & compréhension

– vous terminez sur une conclusion positive et confiante = assurance & confiance

2. Lâcher prise – Le laisser faire sa connerie est indispensable : surtout ne pas le retenir car ça peut être pire ensuite. A ce stade, il a déjà cogité pour décider ce retrait donc il n’y a rien à faire pour l’en dissuader.

« L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte » : quoique vous disiez, le meilleur moyen pour lui de réaliser c’est de d’abord se tromper. Considérez cette affaire comme une phase éducative pour votre compagnon, dont il tirera une bonne leçon : celle qu’il peut vous perdre.

3. Prendre du recul et relativiser en songeant que la quasi totalité des couples ont eu une phase de ce type à un moment de la relation, et que ce n’est pas nécessairement le signe d’une incompatibilité. Prendre du recul par rapport à votre situation permettra de mieux la vivre mais aussi de ne pas culpabiliser ou en vouloir à votre partenaire. Il est important de ne pas alimenter une certaine haine durant cette période de silence, mais au contraire d’évacuer vos inquiétudes car cela pourrait compromettre une éventuelle réconciliation.


4. Faire planer un silence total– Résistez à l’envie ou au besoin de le contacter, ne soyez pas visible ou dispo sur les chats style msn ou FB (ou prenez soin de le bloquer), ne mettez plus de statuts : faites la morte. Ce point est très dur mais surtout très important. C’est la solitude ET l’absence de nouvelles de vous qui fera réaliser à votre homme votre importance dans sa vie, et non pas votre insistance. C’est la solitude aussi qui suscitera le manque, l’imagination et même la crainte de vous perdre au final (car ne sait pas ce que vous faites). Plus vous serez tenace dans cette phase, plus courte sera la durée de cette épreuve et plus consistant sera son retour (convaincu qu’il a fait une erreur en vous quittant).

Règle d’or : En séduction on a une fâcheuse tendance, hommes comme femmes, à se raccrocher à ce qui nous échappe.

Tachez donc de lui échapper (et comprenez aussi que c’est parce que c’est lui qui est parti que vous êtes subitement désespérément accrochée à cette relation). 🙂

5. Avoir des activités – Occupez-vous un maximum pour que le temps s’écoule vite et surtout que votre esprit soit pris par autre chose que de l’inquiétude contre productive. Si vous travaillez ça sera plus facile, il faudra occuper vos soirées. Pensez à vos bonnes amies et mettez les dans le coup pour qu’elles vous encouragent à tenir bon. Évitez par contre de trop en débattre avec elles : la cogitation sera votre pire ennemi. Songez que si les 5 premiers jours sont les plus durs pour vous, ensuite les suivants sont durs pour lui.

6. Garder confiance en soi – Ne laissez pas votre imagination vous submerger : l’absence suscite l’imagination, en particulier lorsqu’elle est prolongée. Mais rassurez-vous c’est valable dans les deux sens : les questions que vous vous posez sur sa façon d’occuper son temps sont les même pour lui aussi.

Ayez confiance en vous, en ce que vous avez vécus ensemble, en l’image qu’il a de vous, en votre potentiel de séduction. Ne vous dévalorisez pas en imaginant qu’il puisse vous remplacer aisément.

L’important c’est de tenir plus longtemps que l’autre, non pas par fierté mais parce que son retour sera le signe de la fin de sa réflexion. Alors que le votre sera perçue comme invasif dans sa réflexion non aboutie.

Mécanisme d’une crise bien gérée

Voici un schéma de ce qu’il va se passer si vous appliquez scrupuleusement tous  ces points.Vous remarquerez que votre attitude et la sienne évoluent de façon inverse : lorsque nous sommes effondrées au début, on accepte avec le temps; alors que eux réalisent avec le temps ce qu’ils n’ont pas ressenti dès le départ.

Phase 1. Vous souffrez de cette décision – Lui est serein car pense avoir bien fait

Phase 2. Vous commencez à reprendre une vie indépendante grâce à vos multiples activités, le temps passe de plus en plus facilement – Lui commence à s’interroger à votre propos, le temps devient long et vide sans vous..

Phase 3. Vous êtes même presque arrivée à un stade de découragement où vous pensez qu’il ne ressurgira plus, qu’il faut peut être tourner la page – Lui envisage sérieusement de revenir vers vous car pense avoir fait une bêtise, mais il réfléchit au meilleur moyen de ne pas paraître stupide ou d’être rejeté (il craint votre rancune).

Phase 4. Le retour peut être de plusieurs formes car ça dépend du courage et/ou de la fierté du personnage, mais tout signe de vie a cette signification : « tu me manques, j’aimerai revenir avec toi mais je ne sais pas comment m’y prendre de peur que tu me rejette« . La balle est désormais à nouveau dans votre camp et c’est vous qui décidez de la suite… 😉

En principe le retour se fait en maximum un mois, sinon c’est très mauvais signe  et vous pouvez alors envisager de tourner vraiment la page. Les durées moyennes de ce type de crise sont autour de 2 semaines, souvent cela va jusqu’à 3, bien que ça puisse être très rapide (quelques jours). Tout dépend des couples, de l’intensité de la relation et du besoin affectif de votre compagnon.

Exemples de retours :

Le retour mou qui consiste à soi disant prendre des nouvelles, ou proposer quelque chose de banal comme si vous étiez amis (souvent la méthode employée si le délai a été assez long)

Le retour indirect, maquillé par un prétexte que vous sentez un peu bidon, pour quelque chose qui n’est en réalité par si important ou urgent qu’il le prétend.

Le retour direct et franc, où il admet s’être trompé et avoir toujours des sentiments pour vous (qu’il a en fait pris conscience grâce à cette période de manque).

Indice : A moins d’avoir une raison pratique et réelle de vous contacter, un homme ne recontacte pas une femme pour qui il n’a plus de sentiments.

Pour que la leçon soit bien intégrée, ne facilitez pas trop sa tâche à son retour. Soyez quand même une fille qu’il faut à nouveau conquérir, sans totalement fermer la porte.

Par exemple, acceptez de le revoir avec beaucoup de sympathie mais une certaine retenue dans les premiers temps, pour stimuler son envie de conquête. 

Il est important de montrer que vous n’êtes pas à sa disposition, selon ses préférences, pour éviter que cette épreuve se reproduise allégrement ou de façon récurrente !

Votre confiance doit se regagner : faites le sentir sans agressivité, dans votre attitude.

En espérant vous avoir éclairé…

Ly

, , , , , , ,

  1. #1 par Gaëlle le juin 15, 2011 - 1:09

    Je m’en vais de ce pas proposer cet article à une amie, peut-être aura-t-il plus d’autorité que mes paroles ! 🙂 Du moins, je l’espère, surtout pour le point : »faire la morte »

    • #2 par Ly le juillet 3, 2011 - 12:58

      Hé oui ce n’est pas évident de « faire la morte » vis-à-vis de quelqu’un que l’on aime, mais c’est souvent plus salutaire pour la relation ! 😉

      Voyez Kate et William ont eu une séparation de 3 mois en 2007 et aujourd’hui ils sont mariés. ^-^ Kate a été bien rusée depuis le début de cette histoire…
      Elle a d’abord été l’amie-confidente, puis la petite amie. Elle a su lâcher du lest en « faisant sa vie » lors de ce break et il est ainsi mieux revenu à elle, au point de s’engager (aussi sur les pressions officielles et familiales – mais tout homme a une pression familiale et/ou sociale qui le pousse à fonder un foyer).

  2. #3 par purplehaze le février 27, 2012 - 5:27

    Bonjour,
    Article tres interessant, mais je me demandais si cette « gestion de crise » avait le meme inpacte lorsque la personne en retrait est une femme. Qu’en est il également lorsque ce repli intervient alors que la personne en retranchement (ici une femme) est en convalescence…et donc confrontée a un élément externe supplémentaire.
    Merci de votre réponse

    • #4 par Ly le février 27, 2012 - 10:03

      Merci pour votre visite et pour votre commentaire.
      Non ce n’est pas du tout la même chose dans le cas où il s’agit d’une femme, en particulier si elle est en convalescence.
      – D’une part parce qu’une femme qui doute a besoin de sentir que l’autre est sûr de lui, qu’il est présent pour elle et sait où il veut aller avec elle exactement.
      – D’autre part, dans une situation de convalescence, donc de fragilité, il est appréciable de ne pas se sentir à l’abandon, voire délaissée : la laisser pourrait être interprété en votre défaveur.
      Néanmoins il faut rester subtil et éviter de rentrer dans des débats (attendre sa guérison pour ça), et ne pas se montrer trop insistant si la personne veut clairement « la paix ». Concrètement ne vous coupez pas totalement d’elle et prenez des nouvelles, voire choyez-la si possible.

  3. #5 par raymond le mai 24, 2012 - 6:10

    Bonjour,

    Je suis dans cette situation depuis 3 jours ! Je suis avec zabou depuis 2mois, nous avons ennormements de points communs sur nos activites, notre mode de vie et nos envies. Lundi je lha sens fatiguee, mardi je recois deux sms le matin, tres positif, tendre et plein de sourires. A midi changement d’ambiance, elle me demande un breack, elle a des sentiments pour moi, aime ce que je suis, trouve que je suis la personne qui lui correspond, mais, elle n’est pas sur d’avoir un sentiments amoureux, dis ne pas etre capable d’aimer et ne veux plus rien de sentimental… elle me demande une semaine de silence. Pendant 2 jours j’ai essaye de comprendre… une dizaines de sms, 2 mails et 5min de telephone plus tard, je lui ai fais comprendre que je l’aime vraiment, que j’attendrai 1mois et que mon telephone reste disponible quand elle aura reflechi… elle m’a precise q’actuellement elle risqu’ai de me dire des choses qu’elle ne pensais pas… voila que faire de plus? difficile pour moi…

  4. #6 par Val le juin 9, 2014 - 5:28

    Bonjour
    Je lis et relis vos différents sujets, je suis moi même confrontée à ces problèmes toutefois une chose m interpelle , comment fait on pour faire la différence entre un break de la part d un homme et le fait de ne pas être acquise? Moi j ai du mal car parfois je le dis que le silence est bon et parfois que se serait pour lui dire on se sépare pour qu il percute . Mon histoire est complexe c est peut être pas aussi simple mais j aimerais tellement qu on me guide.
    Merci à vous
    Val

    • #7 par Ly le juin 10, 2014 - 6:15

      Bonjour Val et merci pour votre petite visite 🙂
      Définitions :

      – Le break concerne des couples établis, ensemble depuis un bon moment, peut être même déjà en collocation ou presque (toujours fourré l’un chez l’autre).
      C’est un couple ensemble depuis au moins 2 ans et bien plus, qui subitement accuse une petite lassitude, une routine un peu trop pesante et qq conflits qui reviennent régulièrement.
      Alors souvent la « bonne » idée est « peut être qu’on devrait faire un break… couper les ponts et se ressourcer quelques temps chacun de son côté ». Ce n’est pas forcément recommandé car bien souvent cela peut donner des idées de rupture…
      Mais il arrive aussi que cela redonne un second souffle à ce couple qui se retrouve plus épanoui car chacun a pu comprendre ce que l’autre apportait dans sa vie et qu’il tenait à cette relation. Et c’est à ce résultat que la méthode décrite dans ce billet est censée aboutir. Ne pas étouffer l’autre pour mieux le retrouver. C’est dur mais c’est plus payant qu’être collante et angoissée !

      – Le silence d’un homme en début de relation quand rien n’est vraiment établi (on est ensemble / pas vraiment ensemble / peut-être ensemble) c’est juste un homme qui hésite, tergiverse, ne sais pas trop ce qu’il veut parce qu’il a trop d’options devant lui : être acquise signifie lui laisser le choix et se calquer sur sa décision comme une petite bête bien apprivoisée et docile !
      Or dans le billet « Ne pas être acquise » il s’agit de souligner à quel point vous être libre et indépendante, malgré toute la sympathie que vous pouvez lui témoigner lorsqu’il y a intéractions : vous n’êtes jamais en demande car votre vie vous occupe pleinement.
      Ce billet sur la méthode « chaud-froid » est aussi très utile face à des phobiques de l’engagement avec qui il a continuellement des hauts et des bas mais que rien n’évolue vraiment, ou encore pour inciter l’autre à davantage se dévoiler plutôt que lui mâcher un peu trop vite le travail, en pensant avoir affaire à un empoté (ou un timide).
      Bref « Ne pas être acquise » c’est pour les femmes célibataires qui sont en phase de séduction, ou lorsque parfois on sent que son homme s’éloigne un peu sans dire mot.

      Une bonne façon de faire la différence c’est que le break est annoncé, décidé au cours d’une discussion assez franche au sein d’un couple qui se connaît bien, alors que la prise de distance est plutôt silencieuse, laissant tout le monde dans un grand flou, entre deux personnes qui se sont encore peu cernées.

      • #8 par Mimi mimia le mai 12, 2015 - 12:26

        Bonsoir Ly,
        Que dois je faire svp?
        Il m’envoie des textos et m’appelle depuis son fameux message de rupture, je ne lui réponds pas car je ne sens pas vraiment qu’il regrette ou qu’il veuille reprendre 😦
        Help please je sais qu’il rappellera demain ou après demain et je ne sais franchement pas comment réagir

  5. #9 par Sonia le avril 9, 2015 - 10:53

    Bonjour,
    Pour moi, la pire de toutes les situations, c’est quand l’autre personne du couple ne veut pas gérer la crise avec nous. Le lâcher-prise n’a pas été une bonne solution lorsque je suis passé par là. Vu que ma patience à des limites vis-à-vis de certaines choses, cela s’est mal fini. Ton article montre bien plusieurs astuces ! A+

  6. #10 par Mimi mimia le mai 10, 2015 - 7:51

    Je suis en plein ‘crise du couple ´ zOm et moi venons de rentrer d’un voyage de 10 jrs en Asie et contrairement à moi qui appréhendais son manque à notre retour car nous ne vivons pas ensemble, il s’est montré totalement distant et indifférent pendant 3 jours et pour finir je reçois un message disant qu’il n’arrête pas de penser à moi et à nous mais il a peur de ne pas être prêt et qu’il était confus
    Un choc inattendu pour moi car il ne semblait pas du tout indécis durant notre voyage ou pendant nos 5 mois de relation
    Je fais le black-out depuis que j’ai reçu ce message mais le lendemain il m’envoie que c’est dur d’être loin de moi et que je lui manque terriblement
    Comment gérer ça svp sachant que je suis tres amoureuse de lui et que je veux qu’il revienne aussi amoureux qu’avant
    Merci mimi

  7. #11 par Marie le mai 2, 2016 - 10:24

    Dans ma situation je pense que je lui si trop fait voir que j etais acquise et aujourd’hui, il joue avec mes sentiments. Et j si très mal. Ça fait 1e semajne qu’il m a demandé de ne plus l écrire et j si si mal, que faire aidé moi. J ai tellement envie qu’il me rappel et nous donbe une chance

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :