Conquérir le coeur d’un homme en 28 règles

Une question très intéressante vient de m’être posée dans les derniers commentaires. Tatiana aimerait avoir mon avis sur les « 35 règles pour capturer l’homme de nos rêves », un ouvrage paru dans les années 90 et listant les règles à appliquer pour séduire et garder un homme. Trouvant la question très pertinente, je décide aujourd’hui d’en faire un billet, une forme de critique du résumé que j’ai pu lire ici et qui semble donner une bonne synthèse de l’ouvrage.

Sur la « forme », je pense qu’il faut effectivement se fixer des règles de conduite, des limites qu’on ne franchira pas, ce qu’on s’autorise ou non pour les « beaux yeux » de quelqu’un. Mais mon point de vue est que cela reste des lignes directrices, et non quelque chose de figé comme cela semble répété de façon alarmiste dans cet ouvrage « ne vous en écartez jamais ; n’écoutez pas ceux qui vous disent de ne pas les suivre !».

Moi je dis : ne vous auto-flagellez pas si vous avez été la première à contacter l’autre ou si vous avez accepté un rendez-vous de dernière minute par exemple. C’est l’ensemble qui compte, et non chaque détail. Dans mon exemple, l’ensemble c’est de ne pas sembler à la disposition de l’autre ; mais si parfois vous avez été plus souple ou entreprenante, cela ne fait que rendre votre comportement plus naturel et non « militaire » !

En effet, s’il est important de s’auto appliquer un mode opératoire et de tenter d’y rester le plus fidèle possible, gardons en tête que le plus intéressant dans les relations humaines et en particulier sentimentales reste l’authenticité et la spontanéitéSi vous semblez « figée » ou campée sur des positions inexplicables, avec des réactions qui peuvent sembler incompréhensibles cela peut aussi bien intriguer ou charmer, que manquer de naturel voire refroidir complètement l’autre. Comment l’autre pourrait alors avoir une attitude naturelle envers vous ou décider de se livrer davantage, de s’impliquer ?

Je pense qu’il faut un juste milieu entre des règles de conduite (ou des méthodes de séduction) et l’adaptabilité de celles-ci à la réalité des faits, à la personnalité de l’autre.

Concernant le fond, c’est-à-dire les règles en elles-mêmes,  je trouve certaines d’entre elles pertinentes et donc intéressantes à garder (qui d’ailleurs rejoignent ce que je dis moi-même dans certains de mes billets précédents). Par contre d’autres me semblent obsolètes, ou mal adaptées à la mentalité française, voire même désuètes et hors de propos. N’oublions pas que ce sont des Américaines qui ont écrit ce livre et que là-bas l’approche du couple n’est pas la même, et la façon de séduire non plus. Bien souvent la propension à l’engagement des Américains est plus forte et le schéma « homme qui fait tout pour une femme passive » y est plus vrai qu’en France…

Le squelette, c’est-à-dire les idées forces de la séduction sont les mêmes, mais des nuances changent selon les cultures et les mœurs. Allez dire à une Canadienne de ne pas faire le premier pas ou à une Asiatique d’éviter d’être trop gentille… N’oubliez pas que l’affirmation de votre identité contribue aussi à faire votre charme et votre unicité. Ainsi je vais opérer à une petite correction de ces règles à ma sauce (ça n’engage que moi) et reformulées à ma manière.

Les règles basiques

Les premières règles font partie des bases de la séduction.

Règle 1 : Vous devez vous sentir unique, confiante et belle : désirable. Cette règle est la base de la séduction, qui consiste à prendre soin de soi et avoir confiance en soi, s’affirmer.

Règle 2 : Ne courrez jamais après un homme : c’est à lui de vous réclamer. Néanmoins cela ne vous empêche pas de faire un premier pas, un premier geste, envoyer un signal d’intérêt, en particulier s’il vous semble réservé ou timide. Quand je dis « un premier », ça reste léger : ce n’est pas 5 ou 6 non plus…

Règle 3 : Evitez de fixer votre interlocuteur comme s’il était Jésus réincarné : il ne doit pas y avoir d’emblée un rapport dominant / dominée. Et rien n’est plus anti séduisant que l’air béat d’une sorte de groupie. Mais ne le snobez pas non plus comme une prétentieuse ! C’est plutôt de ne pas le regarder par embarras qui est séduisant pour les hommes (voire rougissement), ce qui n’est pas dur lorsque l’autre vous plaît vraiment.

Quant à la consigne « parlez peu », je pense qu’il faut maîtriser son flot de parole sans faire la muette ! Mais il faut effectivement lui laisser de l’espace pour mener la conversation à sa guise et ne pas imposer de longs monologues sur votre vie, laissez-lui de la marge pour poser des questions et SE poser des questions sur vous.

Pour rappel, mon billet sur l’état d’esprit de la séductrice .

Les règles sur le téléphone

Je les trouve pertinentes et j’avais déjà évoqué cela dans un ancien billet (voir lien ci-après).

Règle 5 Evitez d’appeler en premier ou de le recontacter, c’est effectivement le mieux. Si vous avez finalement envoyé ou laissé un message resté dans le vent, cela rejoint mon billet précédent qui suggère une attitude en deux temps quand il s’agit d’un certain profil de mec. Sinon zappez le jusqu’à ce qu’il revienne de lui-même (Méthode du  boomerang : plus fort on les jette –quand je dis « fort » je dis « résistante », pas méchante – et plus vite ils reviennent). Si il a mis du temps à répondre, faites en de même.

Règle 6 Je dirais plutôt « restez brève  au téléphone ». N’entrez pas trop dans les détails, pensez qu’il a surement eu une grosse journée et a envie de se détendre plus qu’écouter votre vie. Evitez les sujets fatiguant, stressant ou les états d’âme, puis finissez éventuellement par un amical « Bon je ne te retiens pas plus longtemps, j’ai des choses à faire ».

Vous retrouverez dans le vieux billet ici mon opinion plus détaillée sur la question de la disponibilité (téléphonique et pour les rendez-vous).

Les règles concernant les rendez-vous

Elles sont à ajuster. Telles qu’elles sont présentées ou décrites, je les trouve principalement stupides car trop calculées, pas assez souples, voire même pas stratégiques. Donc voici les règles revues par mes soins.

Règle 4Laissez-le vous donner rendez-vous à mi chemin ou partager l’addition : ce genre d’information vous sert justement à cerner le personnage dès le départ !! Ne le moulez pas à votre sauce pour mieux savoir à qui vous avez affaire ! Au contraire il faut voir ce qu’il propose spontanément et l’accepter avec le sourire : cela peut aussi être une forme de « test ». Par ailleurs, en vous voyant peu matérialiste ou si avenante, il changera peut être d’attitude sur les rendez-vous suivants. Evitez néanmoins de jouer le jeu des radins en acceptant plus de 3 rendez-vous sans être totalement invitée par lui. Un homme qui se montre d’emblée près de ses sous ne changera pas tellement avec le temps, surtout s’il a déjà un certain âge (proche de la trentaine) et parfaitement les moyens de le faire (bonne situation professionnelle – les étudiants sont donc excusables).

Mon avis est donc : suggérer l’attitude de galanterie par un comportement de femme avenante, ouverte et généreuse, mais aussi très féminine plutôt que sembler avoir d’emblée des exigences de princesse. La féminité rappelle aux hommes que leur devoir est d’être galants : bien souvent ils zappent la galanterie face à une femme négligée ou garçon manqué, comme si inconsciemment ils considéraient qu’elle n’avait de toute façon pas rempli sa part du contrat.

Règle 7Acceptez le rendez-vous, du moment qu’il est proposé dans des formes acceptables (moment, lieu, façon de le proposer…) et non pas par-dessus la jambe en dernière minute et n’importe où. Vous trouvez que les hommes qui nous entourent ont l’air organisés au point de prévoir leur agenda dès le lundi pour le samedi ? Pas moi… Et s’il vous propose un rendez vous avec 2 jours d’avance (jeudi pour samedi) c’est déjà très bien !!

Effectivement, si vous semblez toujours prise avec 3 ou 4 jours d’avance, il finira par s’adapter mais ça peut aussi fortement le décourager et manquer de semblant d’improvisation, sachant qu’ils aiment le côté aventureux d’une fille qui ne semble pas « compliquée » ou « trop demandée », pour être présente quelque part (même si la réalité c’est qu’on préfère quand même un minimum d’organisation et de préparation).

Règle 8Ne vous occupez pas à outrance avant un rendez-vous, vous seriez épuisée ! En particulier pour un premier rendez-vous  car vous ne reviendrez pas sur votre première impression : soyez reposée, le visage détendu, en forme pour une longue soirée, en état de rester attentive, appliquée et concentrée, concernée par ce qu’il va vous dire.

Tout ceci nécessite beaucoup d’énergie, je ne vois pas la compatibilité avec le fait de s’occuper un maximum en amont ! A la limite je vous suggère même de faire une sieste et des soins de beauté sans « surprises » (ne décidez pas de tester une nouvelle technique d’épilation visage qui vous laisserait une marque non camoufflable le jour J).

Par contre, éviter de parler du rendez-vous à ses amies, d’en débattre ou de redouter son déroulement est important. Il faut se préparer psychologiquement mais sans entrer dans un scénario imaginaire !

Règles 9 & 10Plus les rendez-vous s’enchaînent plus l’intimité se crée. Mais il n’y a pas de nombre de rendez-vous à compter, cela peut venir plus ou moins vite selon les personnalités de lui et vous, du contexte de votre rencontre, de la fréquence de vos rendez-vous et si vous communiquez aussi en dehors… etc. Effectivement il y a des sujets épineux à éviter mais parfois c’est eux qui les amènent sur le tapis : dans ce cas essayez de rester évasive ou généraliste…

L’idée à retenir ici est surtout qu’il faut éviter de se montrer trop impliquée trop vite, en semblant se projeter, mais plutôt avoir l’air de se demander si vous formez un couple ou pas, si vous êtes exclusifs… (même si cela semble une évidence) « Mais pour toi… on est ensemble ? Non c’est juste pour savoir comment tu me considères… » . Egalement ne pas tomber trop vite dans les mots très affectueux, ou faire en sorte que cela reste rare, voire un peu hésitant : « Je n’ose pas trop te le dire mais… », « Bon j’ai un aveu à te faire… ».

Règle 11La soirée vient naturellement à son terme quand vous le sentez. Là-dessus ce n’est pas nécessaire de jouer la comédie et puis si vous faites 4h dans un bar au lieu de 2h cela change quoi concrètement ? Cela peut surtout être interprété comme « tu n’es finalement pas à mon goût ».

Pour moi sortir une excuse pour s’éclipser se remarque très facilement car les hommes ne sont pas si dupes ! Or les moins assurés d’entre eux pourraient en rester là, considérant le rendez-vous comme un échec. Disons que ça peut être valable pour ceux qui semblent trop sûrs de vous conquérir. L’intérêt du rendez-vous, surtout le premier, c’est de passer un bon moment ensemble et commencer à créer de la complicité. C’est là que vous pouvez marquer des points, pas quand vous serez chacun rentrés chez vous !

Règle 12La règle sur les cadeaux est complètement absurde ! Surtout oubliez ça de suite. Déjà parce que les hommes basiques ne sont pas doués en cadeaux, ensuite parce que ce n’est pas le présent qui compte mais l’état d’esprit généreux, qui peut se vérifier autrement qu’en cadeaux. Par exemple, s’il vous invite systématiquement ou veille à votre confort (attentionné).

Si vous suivez cette règle, vous risquez de vous retrouver avec ceux qui s’y connaissent un peu trop en femmes (les serials séducteurs, qui ont souvent la bonne attention au bon moment) ou les matérialistes (ceux qui « achètent » leur compagne de présents). D’autre part, un homme n’offre pas de cadeaux à une femme qu’il commence à peine à fréquenter, tout au plus un bouquet de fleurs.

Le cadeau en France a un peu plus de poids et de signification qu’aux Etats-Unis, on en offre pas tous les 4 matins et à la première venue dès les premiers rendez-vous : c’est pour sa petite amie, sa compagne, sa femme, et pour les grandes occasions. Les hommes qui offrent toute l’année sont rares et riches, ou alors ce sont de mini présents (mais dans tous les cas vous êtes alors déjà sa compagne!).

Règle 13 – La règle sur la fréquence n’a pas spécialement lieu d’être mais n’est pas non plus complètement  dénuée de bon sens. En effet il faut savoir laisser l’autre sur sa faim en alternant plus ou moins disponibilité et indisponibilité : souligner qu’on a une vie à côté, des choses prévues, des amis à voir.

Mais souvent c’est naturellement le cas car la personne débarque dans votre vie de célibataire au moment où vous vous y attendez le moins et avez, en toute logique, déjà accepté quelques évènements à venir, tout comme lui.

Ainsi si les choses se passent « naturellement », vous êtes au début encore chacun un pied dans votre vie de célibataire et votre fréquence de rendez-vous va se mettre en place après quelques temps, donc s’accélérer (en particulier si vous avez bien accroché mutuellement). Donc oui ils sont demandeurs au début  et oui vous ne devez pas stopper votre vie pour lui.

Règle 14 : On voit que ces règles sont transmises depuis quelques générations car celle –ci a mal vieilli. Si le courant est tellement bien passé qu’en fin de soirée vous vous embrassez goulument pendant trois quart d’heure, tant mieux ! Il n’y a pas à compter les baisers à partir du premier ou vérifier qu’il na pas la main sur votre cuisse ! Quelle idée ? Simplement il faut éviter de se donner complètement dès le premier soir, par principe, mais aussi histoire de ne rien précipiter.

Règle 15 : Vous cédez quand vous estimez que c’est le bon moment, surtout pas sur la pression qu’il peut mettre (et s’il le fait c’est que c’est un égoïste doublé d’un chaud lapin) mais pas non plus avec cette règle stupide qui compte des semaines ou des mois. L’essentiel est de sentir qu’il aurait été capable de patienter.

Les règles sur le relationnel

Je les trouve sensées et à reprendre.

Règle 16 : Ne pas lui dicter ce qu’il a à faire ou lui donner des conseils non sollicités. En effet, évitez de jouer à la maman et traitez le en homme responsable : non seulement il appréciera mais surtout il agira avec plus de maturité dans ses décisions.

Règle 17 : Autant que possible laissez- lui les initiatives majeures, en particulier concernant l’aveu des sentiments et la rencontre des proches. Prenez uniquement des initiatives mineures, telles que proposer quelque chose de nouveau, aller au-devant de son confort ou des petites attentions sympathiques.

Règle 18 : Acceptez-le tel qu’il est. Comprenez que si vous avez envie de le transformer à votre sauce, c’est que ce n’est pas le bon. Gardez à l’esprit que certains petits défauts font aussi le charme de quelqu’un.

Règle 19 : Dévoilez-vous de façon « crescendo » : commencez dans les premières conversations par les informations de base,  les sujets anodins et légers et laissez les thèmes plus important pour plus tard, quand la relation sera plus installée.

Quand à votre passé, ne donnez que votre « cv amoureux » c’est-à-dire une version très épurée de votre parcours sentimental : « j’ai eu 2 relations longues et une courte, je suis célibataire depuis 6 mois ». Pas de détails, ou seulement une ou deux anecdotes drôles. Mais l’essentiel reste devant vous, pas la peine de s’éterniser sur votre passé.

Règle 20 : Soyez franche mais énigmatique : je n’aurais pas dit mieux. C’est très juste. Il faut trier ce qu’on dit de ce qu’on choisit de ne pas dire, sans mentir : rester honnête reste primordial.

Si la personne vient chez vous, l’intérieur doit être le plus neutre et propre possible : bureau et table basse vides de tout ouvrage. Déjà votre intérieur en tant que tel en dira long sur vous, pas la peine qu’il comprenne toute votre vie en un regard…

De façon générale, ne lui faites pas un rapport détaillé de votre emploi du temps, de qui vous avez eu en ligne, de où vous étiez, à moins qu’il n’en pose la question (dans ce cas n’agissez pas comme si vous avez quelque chose à cacher !)

 

Les règles d’attitude

Elles rejoignent généralement ce que j’ai déjà dit dans des billets antérieurs

Règle 21 : Positivez et valorisez-vous.

J’en parle dans l’article sur la photo et l’annonce lors des rencontres internet, mais aussi dans d’autres billets sur la séduction féminine comme celui sur les postures séduisantes , celui sur la gestuelle et l’éloquence.

Règle 22 : Restez indépendante surtout en début de relation. Ne laissez pas vos affaires chez lui comme si vous vouliez marquer un territoire, au contraire n’oubliez rien si ce n’est un foulard avec votre parfum (au bout de quelques temps seulement).

 Par contre, après plusieurs mois voire un an, je trouve normal de tester la cohabitation car ça en dit long sur les possibilités d’avenir du couple. Je ne suis donc pas d’accord avec la règle initialement suggéré qui préconise d’attendre l’engagement pour ça (= mentalité américaine). Vous achèteriez une voiture sans la tester ? A moins que votre culture ne vous l’impose, je trouve que ça peut être justement pas stratégique du tout. Dans le cas où il est impossible d’habiter avec la personne sans être engagée, il est bien d’avoir partagé quelques courts séjours ensemble dans le logement de l’un ou de l’autre : d’expérimenter le quotidien à deux.

Règle 23 : Ne sortez pas avec un homme marié, c’est comme chercher une issue dans une impasse. D’une part il s’agit d’un homme qui gère mal sa relation initiale, qui est en échec sentimental avec sa femme et manifestement ne communique pas avec elle (sinon ils seraient séparés ou réconciliés, pas à se tromper).A priori vous n’êtes pour lui qu’une vaine pommade sur la plaie béante non cicatrisée. D’autre part il est malsain de débuter une relation dans de telles circonstances : vous auriez du mal à vous faire véritablement confiance par la suite.

Les dernières règles à garder

Règle 25 : S’entraîner à séduire, et donc à s’appliquer ses propres règles sur tous les hommes jusqu’à être bien rôdée. Au début on est souple mais au fur et à mesure on finit par comprendre l’intérêt de se fixer des limites (surtout celles qui nous paraissent comme les meilleures et les plus sensées, qui font écho à notre personnalité).

Règle 26 : Ne pas arrêter le rapport de séduction, même une fois en relation stable. Il faut continuer à chercher à plaire, prendre soin de soi et faire quelques petites surprises. Surtout, éviter d’être pénible ou d’harceler l’autre et savoir conserver un cercle d’amies que l’on voit de son côté pour laisser respirer son couple (ne pas tout faire toujours à deux, ou accompagné de l’autre).

Règle 30 : «Next » ou savoir rebondir après la rupture. C’est important de ne pas se transformer en larve humaine durant un temps indéterminé mais au contraire de se « forcer » à se refaire une vie sociale et participer à un maximum de sorties même inhabituelles/ culturelles/originales…

Le « deuil de la relation » doit exister (afin qu’il n’y ait pas de contrecoup plus tard) mais rester court (quelques jours).

Règle 34 : Aimez seulement qui vous aime. Très bon conseil : évitez de donner votre amour et votre affection à des personnes qui ne semblent pas les mériter, pensez que c’est comme du gaspillage car d’autres le méritent et en seront ravis.

Règle 35 : Soyez agréable à vivre. Je suis absolument d’accord, ça c’est la règle d’or de la séductrice. La séductrice c’est la fille qui sait ce qu’elle veut sans être pour autant une enquiquineuse, une harceleuse, une fouineuse qui casse les pieds en particulier au mauvais moment.

Et a contrario c’est aussi la fille qui sait être reconnaissante pour le moindre petit geste : plus vous le remercierez et plus il recommencera, car les hommes aiment la gratitude, c’est une forme d’encouragement à refaire la même chose ou même mieux. « Merci pour cette soirée, j’ai beaucoup apprécié », « Merci d’être venu me voir, j’ai été très contente de te voir » ,« Merci pour ce petit mot ça me touche beaucoup », « Merci d’avoir rangé telle chose, il ne fallait pas, c’est si gentil ! ».

Pensez à la théorie du Chevalier : plus vous le traitez en héros et plus il se sentira obligé de se comporter comme un héro et ne jamais vous décevoir.

Revoir à ce propos mes billets sur Ce qui fait fuir un mec et Savoir garder son homme .

Quelques autres règles que je n’ai pas reprises ou corrigé car elles font un peu « secte » ou promettent monts et merveilles, je pense que c’est de l’exagération pour faire mieux vendre leur recette miracle.  Mais beaucoup de ces règles restent assez justes, cependant cela ne signifie pas que tout est joué.

 

, ,

  1. #1 par Marina le février 18, 2012 - 12:31

    Bonjour Ly,

    Je suis l’auteur de la chronique du livre « the Rules ». Je trouve que tu t’es parfaitement appropriée ces règles, ce que je pense que chaque femme devrait faire pour ne pas devenir une « extrémiste des règles ».

    Pour ma part cela fait quelques semaines que j’ai commencé à tester les règles, surtout les règles pour les rencontres en ligne et je dois dire, moi qui était sceptique, que les résultats vont au-delà de mes espérances. Je rencontre plus d’hommes et ils sont sous le charme. Que demander de plus? Mais je dois quand même signaler que je suis les règles à ma sauce et je les assouplis quand je les trouve un peu trop rigides…

    Lors des rendez-vous, personnellement je suis tellement naturelle que je n’ai même pas besoin de me prendre la tête avec des règles. Parfois, il est nécessaire d’arrêter de se poser des questions et de vivre pleinement l’instant présent…

    A bientôt.

    Marina

    • #2 par Ly le février 18, 2012 - 12:35

      Merci pour ton commentaire Marina, et d’être passée lire mon billet. Je suis parfaitement d’accord : il faut laisser de la marge au naturel et les ajuster à sa propre personnalité. Néanmoins ces ouvrages sont toujours une bonne base de réflexion pour celles qui se sentent un peu perdues en Amour 🙂

      Bonne continuation et à bientôt,

      Ly

      • #3 par Chevalnet le mars 8, 2012 - 3:39

        Règle 29 : Laisser la place au naturel alors !
        Règle 30 : Le laisser regarder le foot quand il veut
        Règle 31 : Faire souvent humhum …
        Règle 32 : Enlever tout ce qui est « vert » dans le repas. Des patate et un steack !
        … (yen a mille comme ça)

  2. #4 par hercule edouard medjyne halimi le août 15, 2015 - 11:51

    j’ai probleme moi et mon petit ami on as 3 mois ensemble je me sens parfaitement bien avec lui…mais depuis apres une certaine dispute il deviens distant…que dois je faire ?!!!

  3. #5 par ellen le avril 11, 2016 - 12:12

    Ok mais quelle est la règle quand on est sortie avec un homme il y a 10 ans et qu’on s’est perdus de vue. Finalement on apprend qu’il y a 4 ans il parle encore de nous alors qu’il est couple et que l’on va peut-être le revoir…. Parce que là il y a un précédent, céder le 1er soir ?? Ou ne peut-être pas céder et ne jamais le revoir

  4. #6 par Marie le mai 2, 2016 - 10:03

    Quelle règles choisir, lorsqu il est adorable quand gous êtes ensemble lors des rdv, mais une fois de son côté joue à l homme indifférent. Surtout quand vous etes déjà dingue de lui

    • #7 par Elle le février 7, 2017 - 11:35

      Je vis la meme situation 😦

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :