Transformer sa colère en force

Il y a des fois où ils nous gonflent, mais vraiment. On voudrait tout faire péter, façon Laura dans Nicky Larçon, avec la massue de 100 tonnes et les explosifs (ou pour les connaisseurs, Kaori dans City Hunter).

"Tu l'avais oubliée, ma massue ?" - Kaori

"Tu l'avais oubliée, ma massue ?" - Kaori

Vous avez déjà ressenti ça ? Moi ça m’arrive parfois : je veux tout faire péter.

On se dit « mais pourquoi je me démène pour ce NAZE ?! » à partir d’une affaire à deux sous bien souvent. Une chaussette qui traîne une fois de trop, un retard de plus, un foutage de gueule en cours de conversation : tout peut être LA goutte.

En principe ça arrive aux filles qui en font trop dans leur relation, d’où l’intérêt de doser son investissement et rester indépendante (voir billet sur l’état d’esprit d’une séductrice). Mais on peut faire ou dire ce qu’on veut, parfois vous êtes naturellement poussée à rogner sur vos limites et faites plus que nécessaire…

Dans ce billet, je vous dis tout sur la façon de gérer intelligemment (ou pas?) cette émotion et que ça vide quand même votre sac !


La situation : Vous êtes énervée, et vous n’avez pas pu vous empêcher de le faire savoir à l’intéressé d’une façon ou d’une autre, puisque ça vous démangeait (et de toute façon on n’est pas la pour les couver).

1. Prenez de la distance, physiquement – Quittez les lieux si vous êtes au même endroit, partez sans préavis et faites un tour prendre l’air. Allez dans un endroit qui vous plaît et vous détend, ou simplement dans un coin où vous savez que vous serez tranquille (ou faites comme moi et ciblez un Starbucks pour le réconfort chocolaté). Ce moment vous permet d’une part d’éviter l’escalade d’une dispute vaseuse, de vous calmer seule mais aussi de réfléchir à la situation sans être parasitée.*

*L’appel aux amis est un peu superflu car peut polluer vos décisions de conseils foireux ou trop emprunts de leur vision des choses, leur passé etc… Les décisions de votre couple vous reviennent alors faites le point comme une grande. A la limite si vous souhaitez de la compagnie, ne dites pas trop que vous vous êtes brouillée avec votre copain.

2. No news – Ne répondez pas au portable, n’écrivez aucun message et laissez-le mariner. Cette phase de solitude mutuelle lui laisse le temps de faire monter vos arguments au cerveau de votre cher et tendre.

3. No réponse – Il vous harcèle ? Qu’il se débrouille. Il fait mine de s’inquiéter pour savoir si « tout va bien » ? L’excuse ! Au mieux un sms « Tout va bien, merci » suffira amplement.

L’intérêt : Ne pas entrer tout de suite dans une conversation qui dérape, où chacun bataille sur son opinion et tout ceci vous énerve encore plus.

4. Délai raisonnable – Le best c’est une journée entière ou une soirée entière. Parce qu’il faut que ça retombe, que vous ayez eu le temps de vous calmer (voire de vous défouler) mais aussi de relativiser. Il faut aussi reformuler clairement dans votre esprit ce que vous allez dire lorsque le sujet reviendra (forcément) sur le tapis, lors d’une réconciliation.

Mon conseil : N’hésitez pas à investir dans un punching-ball ou vous inscrire dans une salle de sport pour tout faire péter positivement.

5. Au retour : nouvelle discussion, cette fois posée et constructive – Indiquez calmement ce qui coince et faire comprendre ce que vous attendez de lui pour la prochaine fois et plus largement ce que vous attendez de cette relation. Soyez ferme !

L’astuce d’une communication claire : articuler chaque mot et bien marquer sa ponctuation, sur un ton neutre et posé.

Des idées lentement formulées à l’oral sont des images qui se forment dans l’esprit de l’autre.

——–

Pourquoi cette procédure ?

– Grâce à la rage qui émane de votre colère, vous pouvez marquer clairement votre désaccord et rester sur vos positions plus fermement. Vous n’êtes pas tentée de lui fournir toutes sortes d’excuses et de prétextes pour justifier sa conduite, puisque vous êtes déjà occupée à le détester. Vous ne pouvez pas non plus vous laisser convaincre par des arguments bidons mais bien amenés (petit humour ou tentatives de calineries) qui font que la situation recommencera fatalement une prochaine fois !

– Puisque vous êtes en colère et qu’il trouve ça moche, autant que cet état vous soit constructif, d’une manière ou d’une autre.

– Aussi, cela vous permettra de prendre efficacement une distance propice à la réflexion (et au retour au calme) et d’être véritablement écoutée à votre retour.

– Plus largement la colère doit être un moteur pour sortir d’une situation insatisfaisante ou booster votre énergie dans une activité concrète (au travail par exemple) ou encore qui défoule (au sport).

La séductrice, c’est celle qui ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Ben voilà les filles, j’espère que ce billet vous aura plu autant que j’ai aimé l’écrire 🙂

Ly

, , , , , ,

  1. Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :