Assurer chez la belle-famille

A écouter en parallèle : Seven Nation Army

Une bonne séductrice assure dans sa relation, mais aussi chez sa belle-famille.

Qui n’a pas rêvé d’une vie harmonieuse, où tout le monde s’entendrait : copain, famille et belle-famille ? C’est un souhait naturel car l’avis de la belle-famille pèse sur la durabilité d’un couple (d’une façon ou d’une autre).

En tant que petite amie, vous êtes une nouvelle tête auprès d’une famille qui accepte ou pas de vous intégrer, pour diverses raisons. Pour partir sur les meilleures bases, mais aussi pour vivre sereinement tout le long de votre relation, il est indispensable de se fixer une ligne de conduite à laquelle vous serez fidèle et une limite que vous ne franchirez jamais.

Analysons ensemble l’attitude idéale et les choses à éviter absolument, pour assurer comme une boss chez sa famille et consolider votre amour. 😉

Considérez votre belle-mère comme si elle était Bree : soyez irréprochable !

La ligne de conduite de la séductrice en 7 qualités

1 – Aimabilité – Chez la belle-famille votre mission première c’est l’écoute active. Vous êtes attentive lorsqu’on vous parle et vous réagissez : « Ah oui, vraiment?« , « C’est à dire ?« , « Oui je comprends bien ce que vous voulez dire« … Par contre vous ne racontez pas votre vie (on s’en fout). SAUF évidemment si on vous questionne avec précision, on vous invite à développer un peu « mais en quoi consiste cette formation que tu suis? »

La réponse en trois phrases : « En fait il s’agit d’une formation destinée à des juristes pour qu’ils soient initiés à la communication et au journalisme. Ainsi, je pourrai me destiner aux parutions spécialisées, pour les professionnels du droit, ou travailler auprès d’institutions juridiques. J’apprends des choses nouvelles, qui me changent et je suis vraiment contente« .

Trois phrases c’est le chiffre clé pour ne pas perdre l’attention de l’autre en cours de route (apprenez à distinguer la question « pour s’intéresser » de sa famille et la question « parce que j’ai envie d’avoir tous les détails de ta vie » de votre copine). Dans mon exemple les deux premières phrases expliquent et la dernière exprime un sentiment positif. On place notre discours dans un registre positif et l’autre associera une impression positive à notre souvenir (sans trop se rappeler pourquoi exactement). 😉

2 – Discrétion et efficacité -La discrétion consiste à rester plus spectatrice qu’actrice de l’action chez votre belle-famille : vous n’êtes pas venue pour un show. On ne reproche jamais à une fille d’être trop calme (ça ressemble à de la mauvaise foi) alors que si vous passez en mode « grande gueule » c’est plus risqué. Je veux dire par là : n’intervenez que si c’est vraiment pertinent, sinon écoutez. Et dans vos premières apparitions notamment il faut beaucoup plus observer que parler. L’efficacité se mesure à la qualité de vos quelques interventions. Si vous parlez peu mais bien, c’est beaucoup mieux que de trop en dire et sembler banale.

3 – Neutralité – La belle-fille idéale reste neutre, ne s’emballe pas dans des débats venimeux contre sa belle-famille. Elle garde pour d’autres discussions ses opinions susceptibles de trop trancher dans le décor. Vous avez déjà les amis pour les débats ou échanges d’idées et votre famille pour vous embrouiller… avant une réconciliation. La famille de votre copain n’est pas propice à ce genre d’expérimentation de vos talents d’avocate, car l’enjeu est trop risqué pour quelques théories abstraites ! Ne vous embrouillez pas avec eux, ça serait dommage.

4 – Politesse – Qualité évidente mais très importante : vous vous devez d’être irréprochable sur le plan de la politesse. Je ne vous détaillerai pas les petites phrases d’usage pour s’enquérir de la santé ou de l’humeur des personnes les plus importantes de la famille (les parents et grands-parents). Je passe aussi sur les règles de savoir-vivre de base : aider à débarasser, se proposer pour la vaisselle. Mais j’insiste sur : ne jamais oublier de remercier chaleureusement la mère pour son accueil à chaque fois et jusqu’à la fin de vos jours. Vous n’êtes pas dédouanée de tous ces rituels même en tant qu’habituée après 3, 5 ou 10 ans de relation. Jamais. Le jour où vous vous « relâchez » ça se remarque: « Peut être qu’une nouvelle belle-fille serait la bienvenue ? »

5 – Respect et diplomatie – Il s’agit de respecter les personnes en tant que telles bien sûr, mais surtout leurs idées et opinions, même si elles sont contraires aux vôtres. On ne débarque pas auprès d’une autre famille pour changer leur mentalité, on est là simplement parce que le fils nous a choisi et que vous l’aimez aussi. C’est tout. Eux n’ont pas désiré votre présence, c’est à vous de vous faire accepter. Si ça vous démange vraiment, vous pouvez simplement signaler que vous n’êtes pas d’accord de façon diplomate et sans vous étaler. « Oui je comprends, mais je ne suis pas d’accord, je pense différemment. » Mais il y a toujours le risque d’être tentée de développer par la suite ou invitée à poursuivre. Le mieux donc : s’abstenir d’intervenir.

6 – Sincérité – Vous n’êtes pas hypocrite, vous êtes diplomate : c’est complètement différent. N’adhérez pas à des discours qui vous révoltent profondément en pensant faire plaisir. On vous appréciera pour votre honnêteté et pour avoir le courage d’assumer vos convictions, en montrant votre désaccord ou gardant le silence [plutôt que faire un long débat qui pourraient énerver mamie.] Faites savoir de façon agréable que vous n’êtes pas d’accord, c’est amplement suffisant.

7 – Sourire -N’oubliez jamais l’atout numéro un de la séduction : le sourire, pour tout le monde et sans limitation. Les gens retiendront de votre passage « elle était vraiment gentille« . Le reste passera rapidement aux oubliettes. SAUF évidemment, si vous avez fait des vagues : « Je n’ai pas apprécié qu’elle se permette de dire ceci. » effacera complètement vos sourires.

——————

Six points à bannir à tout jamais

et une règle d’or sur votre belle-mère

1 – Mêler sa famille aux problèmes du couple ou se mêler des problèmes familiaux – Mêler la famille au couple c’est malsain et pas stratégique. Votre couple ne regarde que deux personnes : vous et lui. Quant aux problèmes familiaux, ne vous y impliquez pas et on vous appréciera pour le tact dont vous ferez preuve à ces moments là. Effacez-vous, si un conflit éclate devant vous : par exemple, sortez de la pièce en faisant mine d’avoir un appel sur portable. L’intérêt d’une excuse c’est de ne pas souligner que vous partez à cause du conflit, mais le résultat c’est que vous n’êtes plus dans la pièce et ça arrangera tout le monde.

La séductrice a du tact et ne connaît pas le mot « problème ».


2 – Prendre sa famille à partie – En quoi ça consiste ? A prendre la belle-famille comme témoin au sujet d’une injustice de votre compagnon envers vous. Par exemple « Madame X, n’êtes-vous pas d’accord avec moi qu’il devrait plus participer aux corvées ménagères ? ». Vous pensez bien faire en cherchant à « améliorer » votre copain et donc votre relation. Vous souhaitez aussi prouver que vous avez raison grâce à des « arbitres » entre vous et votre copain. Mais vous ne remarquez pas que vous soulignez des défauts qui peuvent être imputable à leur éducation, donc aux parents. Résultat : ils ont honte, se sentent responsables de vos « revendications » sur leur fils. Vous les mettez mal à l’aise = Ils n’auront plus spécialement envie de vous ré-avoir à leur table. Un peu embêtant non?

La séductrice n’a pas besoin de témoin pour raisonner son copain.


3 – Se disputer devant sa famille – C’est un très mauvais point, surtout si vous les voyez épisodiquement. Vous donnez l’impression d’un couple mal assorti, qui ne s’entend pas. Vous serez étiquetée d’être la fille qui rend leur fils malheureux. Ils retiendront longtemps ces scènes (indélébiles) et penseront que son bonheur dépend de votre rupture ! Contenez votre rage :  vous attendrez le moment de tête à tête pour dire ce que vous souhaitez au concerné.

La séductrice maîtrise ses émotions intelligemment.


4 – Critiquer son copain devant la famille – Évidemment, ne dressez jamais la liste des défauts que vous lui trouvez devant la famille et en particulier les parents. La seule liste que vous pouvez faire c’est celle de ses nombreuses qualités d’homme valeureux et bien éduqué. Pour rester crédible vous pouvez évoquer trois défauts « mignons ». [Du genre : il est grognon le matin, il sème ses chaussettes dans l’appartement, il est un peu tête en l’air.]

La séductrice valorise son homme : il a surtout des qualités


5 – Rester indifférente ou froide en présence de la famille – Interdiction formelle de faire l’iceberg, quelque soit votre humeur (on s’en fout, vraiment – gardez ça pour vos amies, c’est leur job). Donc ne faites jamais la tête, appliquez vous à rester dans le coup voire à faire un brin d’humour si vous êtes douée pour ça (là c’est un très bon point, contrairement à l’épisode de la drague).

La séductrice ne gâche pas l’ambiance, elle met de l’ambiance.


6 – Penser qu’on est une invitée et ne s’impliquer dans aucune tâche – Bon alors vous l’aurez compris : vous avez toutes les qualités d’une invitée, sauf que vous n’êtes pas une invitée. La différence ? Vous vous impliquez dans les tâches : débarrasser, faire la vaisselle, passer l’éponge… (N’allez pas jusqu’à faire tourner des machines ou passer l’aspirateur.)

La séductrice, c’est celle qui a de l’élégance même dans sa façon de proposer son aide.


Règle d’or : Évitez de donner l’impression à la mère que vous souhaitez la « remplacer » sous son toit et demandez toujours l’autorisation.

Comme l’assistant d’un chef cuistot, vous la « secondez » et vous soulignez que votre rang est secondaire. Le vouvoiement est de rigueur sauf si elle a explicitement demandé à être tutoyée. Ce n’est pas votre pote, c’est la mère de votre copain autrement dit la « reine mère ».

Mon conseil : pensez régulièrement à arriver avec un petit quelque chose pour votre belle-mère sans être un « vrai cadeau », tous les trois mois en guise de remerciement pour son accueil (et ne croyez pas qu’on remercie trop : on ne remercie jamais assez). Exemple : Chocolats, fleurs, mini-album photo des derniers clichés de son fils…

La séductrice respecte sa belle-mère et lui laisse la meilleure place : c’est elle qui a mis au monde son copain.

——————

Allez les filles, il n’est jamais trop tard pour rectifier le tir, croyez moi !

Bonne journée 🙂

Ly


, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

  1. #1 par lily le mai 19, 2010 - 10:27

    sinon t’as pensé à écrire un bouquin ? genre tu met tout ça + tes futures bonnes idées dedans ! 🙂

    • #2 par Ly le mai 19, 2010 - 11:05

      Oui c’est une idée séduisante 😉

  1. Célibatante : positive et libérée « Piment Sucré

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :