Articles tagués Rupture

Gérer une crise de couple

Qu’est ce que la crise ? Une phase que traverse beaucoup de couples et qui aboutit souvent sur une rupture. Une phase où la flamme s’est un peu affaiblie, le couple bat de l’aile à cause de doutes mal digérés par l’un des partenaires.

Nous envisageons  ici le cas d’une micro rupture, séparation ou break, imposée par votre partenaire qui ne « sait plus où il en est » et bien évidemment mal vécue pour vous.

Comment faire pour que celui-ci reconsidère la question dans votre intérêt ? Comment faire pour qu’il rapplique en vitesse ? Voici un plan d’attaque en 6 points.


Dans "La rupture", la situation s'envenime car les protagonistes envoient de mauvais signaux dans la surenchère...

1.Rester digne & sereine – Au moment où le retrait de l’autre s’opère, ne pas envenimer les choses en se lançant du poisson pourri à la figure (ou autre…) et tâcher de rester digne dans ses propos.

Ayez bien à l’esprit que c’est la dernière image que vous laissez de vous : tachez qu’elle soit positive, intelligente, sensée. Et non pas hystérique, hargneuse voire même dangereuse… laide.

Exemple : « Bon… Je suis un peu déçue par cette décision subite mais si tu estimes ne plus savoir où tu en es, je comprends que tu aies besoin de recul pour y voir plus clair. J’ai confiance, je sais que tu feras le bon choix.« 

Dans cet exemple :

– vous admettez votre déception (qu’il ne croit pas non plus que vous vous en fichez) = sentiments

– vous résumez sa décision pour montrer que vous avez bien compris les enjeux = intelligence & compréhension

– vous terminez sur une conclusion positive et confiante = assurance & confiance

2. Lâcher prise – Le laisser faire sa connerie est indispensable : surtout ne pas le retenir car ça peut être pire ensuite. A ce stade, il a déjà cogité pour décider ce retrait donc il n’y a rien à faire pour l’en dissuader.

« L’expérience est une bougie qui n’éclaire que celui qui la porte » : quoique vous disiez, le meilleur moyen pour lui de réaliser c’est de d’abord se tromper. Considérez cette affaire comme une phase éducative pour votre compagnon, dont il tirera une bonne leçon : celle qu’il peut vous perdre.

3. Prendre du recul et relativiser en songeant que la quasi totalité des couples ont eu une phase de ce type à un moment de la relation, et que ce n’est pas nécessairement le signe d’une incompatibilité. Prendre du recul par rapport à votre situation permettra de mieux la vivre mais aussi de ne pas culpabiliser ou en vouloir à votre partenaire. Il est important de ne pas alimenter une certaine haine durant cette période de silence, mais au contraire d’évacuer vos inquiétudes car cela pourrait compromettre une éventuelle réconciliation.


Lire la suite »

, , , , , , ,

11 Commentaires

La phobie de l’engagement

Bonjour chers lecteurs !

Parlons maintenant de la phobie de l’engagement, une crainte à l’origine de bien des ruptures…

Définition : Il s’agit d’une peur irrationnelle pour les relations sérieuses en général et l’engagement en particulier.

A quoi est-elle due ? Elle s’explique généralement par le passé affectif et/ou familial de la personne concernée. Plus il s’agit d’une blessure lointaine et plus elle est fortement ancrée chez elle.

Exemples : Divorce des parents, Histoires d’ex, Traumatisme lié au sexe opposé…

 

Oliver Queen

Je suspecte Oliver Queen d’être un phobique de l’engagement…

Comment se manifeste-t-elle ?

La personne qui souffre de cette phobie se reconnaît par son instabilité et son indécision concernant des projets futurs sur le plan sentimental. Il existe 3 types de phobiques selon l’intensité de sa crainte, la profondeur de son traumatisme.

1. Le phobique pur préfère rester célibataire plutôt que prendre le risque de s’attacher à quelqu’un et se voir lié par une relation sérieuse.

2. Le phobique moyen stoppe généralement ses relations au bout de quelques mois lorsqu’après la phase de séduction le couple devient plus intime. Il trouve alors un prétexte pour terminer la relation subitement, à la grande surprise de son ou sa partenaire.

3. Le phobique léger arrive à maintenir plus longtemps ses relations mais stoppe tout lorsqu’il est question de se projeter davantage dans l’avenir, voire d’officialiser la relation. Lire la suite »

, , , , , , , , , , , , ,

6 Commentaires

Comment retenir mon mec ?

Pas par le pied, ça c’est sûr ! Effet boulet garanti.

Notre façon de communiquer avec notre homme (ou cible) détermine sa réponse, bien plus qu’on ne l’imagine. Souvent des femmes complètement désespérées ne reculent plus devant rien pour retenir un homme qui leur échappe.

J’aborde ici une de mes techniques spéciales Ly pour retenir un homme avec dignité lorsqu’il doute et semble envisager le célibat (pendant que vous pédalez dans la semoule pour le faire revenir à la raison…)  *

-> Pour les couples en début de relation, allez lire plutôt la Théorie du doute par vases communicants 🙂

Lire la suite »

, , , , , , , , , , , ,

4 Commentaires