Atouts de séduction

La séduction intéressant également les hommes, de ce qu’on m’a dernièrement fait remarqué, je me permets de faire ce billet mixte. Voici aujourd’hui une petite liste des atouts dont il est indispensable, selon moi, de se prémunir pour assurer dans votre séduction.

 

Le personnage Damon est un très bon séducteur, même si un peu trop arrogant...

1. Une assurance qui frise l’insolence ou la prétention, au choix. La plupart des personnes qui séduisent vraiment, sont d’abord sûres d’elles et de leur emprise sur autrui, quelque soit leur physique (même si elles sont effectivement souvent motivées par leur physique) !

Il faut une certaine prétention, consciente ou non, pour parvenir à être un séducteur qui « enchaîne ses conquêtes ». En clair, le séducteur « sait ce qu’il vaut » et bien souvent se croît même mieux qu’il ne l’est en réalité ! Résultat : cette opinion de lui-même influence l’opinion que les autres auront de lui, en particulier ses cibles. Attention, je ne vous conseille pas non plus de laisser gonfler vos chevilles. Simplement, on n’a jamais trop d’assurance en séduction ! Il s’agit surtout de sembler confiant et positif.

2. Un air avenant et franc rattrapera cette « prétention » d’être certain de plaire à tous. En effet, le bon séducteur est celui qui semble doté des meilleures intentions du monde, comme l’on peut le lire sur son visage fort sympathique ou en tout cas qui donne envie de faire confiance.

Le bon séducteur semble honnête et se cache que rarement d’aimer plaire : ce n’est pas un hypocrite. Sa compagnie est agréable car il est rarement de mauvaise humeur et aime être en société, entouré et écouté. C’est l’étape 2 après la confiance en soi : se montrer suffisamment sociable et plaisant pour qu’on ait envie de votre présence.

3. Une touche de malice ou « le petit côté démoniaque du séducteur« . Le séducteur idéal n’est ni ange, ni démon et c’est justement pour ce juste dosage fort humain qu’il sera toujours plus apprécié qu’un « simplet » ou qu’une « sainte-nitouche ». Ainsi le séducteur est assez malicieux c’est à dire : taquin, piquant, joueur, peut être même un peu cassant (sans être méchant évidemment)… Bref il s’amuse d’un rien et se gausse des sujets trop sérieux ou des personnes qui se prennent trop au sérieux. Il se veut léger en société.

Il ne se laissera jamais marcher sur les pieds et n’aura pas besoin de se mettre en colère pour se faire respecter : il use de son esprit ou de son humour pour désamorcer au mieux une attaque frontale. La séduction ne passe pas par les apparences mais par un talent à user de son intelligence aux bons moments : c’est ce qui lui confère du charme. [On verra ce qui distingue le charme du physique dans un autre billet]

4. Un côté décontracté, non stressé par quoi que ce soit. Évidemment, le séducteur idéal se gardera bien d’avoir l’air stressé ou inquietté par des soucis personnels. Il est plutôt soucieux de ne pas sembler pesant à son assistance et donc conserve pour lui les sombres états-d’âme, qu’il n’a que rarement. Il se veut donc « relax » et a bien raison. La plupart d’entre nous apprécions chez les séducteurs qu’on ne s’ennuit jamais avec eux et qu’ils sont fort distrayants, plutôt que déverser toutes sortes de problèmes personnels ou de questions existentielles.

5. Une pointe d’intrépidité : le séducteur est aussi un leader, un boute-en-train. Motivé pour sortir, il influence par cette positive attitude et c’est ce qui le rend intéressant à fréquenter. Surtout, il ne se contente pas de ce qu’il connaît : il expérimente aussi les nouveaux lieux ou nouvelles suggestions, sans préjugés ou clichés, par goût de l’inconnu. Cette ouverture d’esprit reflète une certaine intelligence qui n’est pas de trop en séduction, loin de là…

6. Une politesse sincère, avec tout le monde : le bon séducteur se garde bien de manquer de respect à qui que ce soit, toujours agréable. S’il se sent attaqué il répond par une pointe d’ironie qui le rendra amusant au détriment de son interlocuteur, ridiculisé. Dans tous les cas, le séducteur fait preuve de calme et de courtoisie. [De toute façon, son courroux ne s’en ressentira que comme plus sérieux le jour où il se mettra vraiment en colère, à l’inverse d’un criard constant.]

7. Une grâce naturelle, quelque  soit le public environnant. Enfin, hommes comme femmes qui souhaitent séduire efficacement, retenez bien ceci : se comporter avec grâce soulignera toutes vos autres qualités. Et cela vaut dans le comportement comme dans l’état d’esprit : les lourdauds ne sont pas séduisants. Ceux qui insistent, appuient, dérangent par leur flot continu de paroles sans intérêt… Vous voyez de qui je parle ? Ne leur ressemblez pas.

En complément de ce billet j’ai préparé aussi un article « Grâce et savoir-vivre »…

A bientôt !

Ly

 


, , , , , , , , , , , , ,

  1. Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :