Rencontrer son futur mari

Coucou !

Cela faisait un moment que je n’avais pas parlé de la question du mariage et de l’engagement, qui intéresse beaucoup mesdemoiselles mes lectrices 🙂 (Ne niez pas, j’ai les stats de chaque article).

Aujourd’hui je vous dévoile comment aller droit au but dans votre recherche de l’Amour avec un grand A et arrêter les micro histoires foireuses sans lendemains, avec des mecs sans objectifs (ou sans projets qui pourraient s’accorder avec les vôtres, soyons plus soft…) .

Comment faire des rencontres pertinentes ?

1. Soigner son cercle d’amies célibataires

Les filles ont une propension naturelle à organiser les rencontres ou autres soirées, et surtout à présenter entre eux des célibataires. Souci que n’a pas votre meilleur pote mec, qui bien souvent estimera que « ça arrivera tout seul » (par magie). Plus sérieusement, les hommes se sentent moins concernés (voire pas du tout) par le célibat de leur entourage d’amis que les femmes, qui se sentent majoritairement très impliquées par la question.

Ainsi, multiplier ses amitiés masculines ne favorisera aucunement votre quête contrairement à ce qu’on pourrait croire ! Et en tout cas ce sera bien moins productif que de s’entourer de femmes.

A l’inverse, une fille trop entourée d’hommes sera moins convoitée par un inconnu (effet rivalité, sentiment de compétition, voire même l’impression de devoir convaincre tout un clan pour approcher la fille). Trop de bons copains mecs sont un frein à la rencontre amoureuse, pour une femme.


2. Se montrer festive, motivée à sortir

Il ne s’agit pas d’écumer toutes les boites de nuit chaque samedi ou de traîner en permanence dans les bars. Aucun intérêt ! On parle ici de se montrer en « Yes Woman » (du film Yesman) : arrêter de refuser les propositions diverses et variées pour pantoufler devant des séries US ! La femme qui se marie est celle qui n’hésitait pas à découvrir le monde du temps de son célibat, à s’amuser avec ses amis, à se montrer réceptive aux invitations.

Donc au lieu de « Ooof… non je suis fatiguée ce soir…et puis j’aime pas ce genre de truc » il faut répondre « Une soirée déguisée ? ça a l’air sympa dis donc ! Ok je viens !« . Plutôt que se montrer fermée à tout ce qui est nouveau ou inhabituel, soyez un peu plus aventurière : osez, testez ! [Les petits farceurs à l’esprit mal placé, abstenez vous des petites blagues salaces, je vous vois venir… 🙂 ]

D’une part vous multipliez considérablement vos chances de rencontrer le bon : on ne rencontre personne du fond de son canapé. Surtout vous développez votre aura de séduction : épanouie, radieuse, prête à l’amusement, vous serez plus intéressante que le regard vide d’ennui.

3. Fréquenter uniquement les mecs disponibles pour une relation

Ne perdez pas votre temps avec ceux qui sont le cul entre deux chaises. « J’ai une copine mais ça va mal, on va bientôt rompre… », pire : l’homme marié. La quasi totalité d’entre eux ne décrochent jamais de leur relation, à moins d’être foutus à la porte par l’autre ! S’ils en parlent sans jamais agir c’est parce que ça les arrangent bien d’avoir le beurre et l’argent du beurre…

Alors ne perdez pas votre temps à espérer qu’il soit bientôt disponible : vous l’êtes et plein d’autres mecs aussi ! Les femmes qui se sont mariés ne sont sorties qu’avec des hommes disponibles pour elles, car bien souvent ce sont des femmes exigeantes aussi. (Et cette exigeance contribuent à faire leur charme, à les rendre désirable.)

4. Elargir son cercle de connaissances

Vous avez certaines affinités avec une collègue de travail, un pote de sport, la cousine d’un ami ? N’hésitez pas à rester en contact et à les inviter à certaines soirées d’amis. C’est en étoffant vos relations et multipliant les invitations que vous ferez les rencontres les plus intéressantes, toujours par présentation ou parce que certains souhaitent venir accompagnés d’amis etc…

Bien sûr ça ne sera pas : « Coucou, je suis célib’, j’ai besoin d’amis pour faire des rencontres et je t’aime bien. T’as un ami à ramener chez moi ? » Elargir son cercle n’a pas pour unique but de faire des rencontres amoureuses, mais c’est d’abord un état d’esprit sociable… qui favorise les rencontres !

5. Assumer son célibat, mais surtout sa quête !

La femme célibataire n’a pas à avoir honte de son statut : chacun sa vie et son histoire. Mais la célibataire qui souhaite rencontrer un homme n’a pas non plus à s’en cacher ! Sans le crier sur tous les toits (effet un peu désespéré) elle peut au moins en parler à ses amis et connaissances qui seront des alliés dans cette quête.

Donc à la question « Ah ben c’est fini avec Jules ? » on ne fait pas semblant de répondre « Oui ben tant mieux, quel soulagement ! Si tu savais toute la liberté que ça me donne« , si on pense très fort « Bon ça fait 6 mois que je suis seule et que je m’ennuie à mourir, je VEUX un mec moi aussi !« .

On reste cohérente : si on cherche quelque chose il faut aussi le montrer ! En particulier si c’est une histoire durable, solide : il faut le préciser car c’est différent que se coltiner des aventures. Ou de croire qu’on peut « aviser » et transformer une aventure en histoire durable… (possible mais très rare)

6. Ne pas se montrer « facile »

Les femmes qui se marient ne sont jamais les filles faciles, « open » dès le premier soir. Ou sinon ce n’était pas avec l’homme qu’elles ont épousé ! Ce sont aussi des femmes qui savent ce qu’elles veulent ou ne veulent pas : elles peuvent se montrer fermes avec un prétendant trop entreprenant, même s’il y a une bonne affinité. On n’a pas à redouter de le vexer ou de perdre le lien qui s’est créé : il s’agit de savoir poser sa limite. Au contraire cette fermeté contribuera à lui donner une bonne estime de vous.

7. Faire preuve de maturité

Se montrer mûre dans des moments choisis comme : ne pas sombrer systématiquement dans l’excès (se souler et danser sur les tables avant de minauder comme une gamine… ne favorisera pas vos rencontres), savoir se soucier de votre cible et de ses intérêts.

Exemples :

– Refuser qu’il dépense des sommes trop importantes pour vous faire plaisir.

– S’informer de l’état de son travail

– Insister pour qu’il se soigne s’il a la crève et veut quand même sortir pour vous…

-> Ces signes de maturité contribueront à faire de vous l’épouse dont un homme peut rêver : amusante, mais raisonnable.

Autre exemple de maturité : Ne pas couiner dès qu’un bel homme entre dans la pièce « Oh il est trooop beau« … avant de minauder ou de tenter d’esclaffer de rire le plus fort possible : laissez ça aux nu-nuches. En plus la plupart du temps on croit que ça ne se voit pas mais ces mecs là ayant l’habitude, ils repèrent les nu-nuches à 10km (et ils les fuient) . Méfiez-vous et ne vous faites pas étiqueter bêtement !

C’est tout… pour le moment ! 🙂

Ly


Nota Bene : Les articles de la catégorie Mariage sont inspirés de l’ouvrage Pourquoi les hommes épousent certaines femmes… et pas d’autres, de John Molloy.

, , , , , , , ,

  1. #1 par Peter le septembre 7, 2010 - 1:56

    enfin dans ce cas, ce n’est pas le beurre et l’argent du beurre, c’est le beurre et le cul de la fermière 😉

    >>> ou de tenter d’esclaffer de rire le plus fort possible
    çà confirme bien une chose, c’est pas « femme qui rit à moitié dans ton lit », si elle rit, c’est justement parce qu’elle te veut dans son lit :p

    et, ya au moins un gars qui te lit !
    (bon ok c’est de la conscience professionnelle)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :